- PUBLICITÉ -
Une belle surprise pour la Gang allumée

(Photo Pierre Latour)

Une belle surprise pour la Gang allumée

Maison des Jeunes de Blainville

La Gang allumée pour une vie sans fumée, c’est une initiative du Conseil québécois sur le tabac et la santé (CQTS). Lancé en 1995, le projet rallie jeunes fumeurs et non-fumeurs dans une campagne de prévention et de réduction du tabagisme, et ce, à l’échelle du Québec.

Il s’adresse, ici sous forme de concours, aux adolescents fréquentant les écoles secondaires, les maisons des jeunes ou les centres des loisirs, et désirant s’impliquer concrètement dans la lutte contre le tabagisme. Invités à former leur propre «gang allumée», ces jeunes organisent des activités de sensibilisation pouvant prendre une infinité de formes.

La Maison des Jeunes de Blainville n’est pas en reste, puisqu’elle participe au projet depuis cinq ans, et que deux de ses groupes participants se sont déjà mérité le premier prix. Cette année, le Complexe La Zone Jeunesse de Blainville concluait sa journée portes ouvertes du 13 juin par une présentation de la création de sa «gang allumée».

On nous proposait d’abord un quiz interactif visant à tester les connaissances du public par rapport aux effets nocifs de la cigarette. Puis, dans une ambiance fébrile et devant des spectateurs enthousiastes, le plat de résistance: T-Birds et Pink Ladies étaient au rendez-vous alors que la troupe présentait sa version bien personnelle de Brillantine.

Rebaptisée Nicotine pour les besoins de la cause, la classique comédie musicale aux textes remaniés dénonçait les méfaits du tabagisme avec humour, faisant la morale à gros traits et avec un ridicule assumé. Par exemple, le couple formé de Sandy et Danny se sépare, entre autres, à cause de l’odeur de la cigarette et la mauvaise haleine dégagée par ce dernier. Ou encore, impossible pour ce garçon d’acheter une voiture puisque tout son argent a été dépensé en tabac. Lors d’une fête en pyjama, Rizzo propose «d’acheter et de fumer plein de cigarettes», mais elle sera vite rabrouée par la sage Sandy, dans un numéro qui révèle d’indéniables talents de chanteuses. Le tout, résultat de six mois de travail, a été présenté avec énormément de cœur et de fierté par ce groupe de jeunes hommes et femmes bien engagés dans la lutte contre le tabagisme.

Leurs efforts n’auront pas été vains, puisque même si le grand prix au niveau provincial leur a échappé, une belle surprise attendait la «gang allumée»: elle s’est vue décernée, des mains d’Annie Doyon, du CQTS, le trophée de la toute première édition régionale du concours, en plus d’une bourse de 200 $. Une récompense bien méritée pour cette équipe qui a choisi l’humour plutôt qu’un ton moralisateur ou la tragédie pour faire passer son message et ainsi créer un impact durable, car en effet, Ne touche pas à la cigarette sur l’air de Summer Nights, ça reste gravé dans la tête longtemps!

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top