- PUBLICITÉ -
Les jeunes de l’école Le Sentier disent NON à l’intimidation

(Photo Michel Chartrand)

Les jeunes de l’école Le Sentier disent NON à l’intimidation

Lancement d’un CD

Les quelque 250 jeunes fréquentant l’école primaire alternative Le Sentier, située à Sainte-Thérèse, ont uni leurs voix pour dénoncer haut et fort l’intimidation sous toutes ses formes.

«Nous sommes réunis aujourd’hui pour nous mobiliser contre l’intimidation. Rappelons-nous qu’un des objectifs du conseil des élèves de l’école est de contrer l’intimidation», d’établir d’entrée de jeu Jérôme, un élève de 6e année.

C’est donc dans un message clair et sans équivoque que le phénomène de l’intimidation a carrément été éradiqué de cette école, et c’est à grands cris de slogans que les jeunes ont procédé à la chose: «L’intimidation, c’est pire que ce que vous pouvez imaginer»; «Non à l’intimidation, oui au bonheur»; «L’intimidation, pas à notre école»; «Intimider c’est perdant, dénoncer c’est gagnant»; «La vie des autres n’est pas un jeu; arrêtons l’intimidation», par exemple. Au total, plus d’une trentaine de slogans ont été d’abord inventés, puis lancés par les élèves des 3e, 4e, 5e et 6e années.

L’auteur de mes peurs

La démarche émanait également d’un projet de CD conçu par les élèves de l’école Le Sentier, dans le cadre des Grands Projets vécus en 5e et 6e années et dont le lancement a été officialisé devant tous. Gravée sur le CD, une chanson, L’auteur de mes peurs, l’œuvre d’un des leurs, Charles Roy-Trudel. Entièrement réalisé par les élèves, parents et enseignants, cet album a pour but pédagogique de démontrer aux jeunes l’importance de dénoncer les injustices, d’oser aller de l’avant et surtout, de croire en soi. La musique porte la signature d’un autre élève, Guillaume Rochon, alors que tous les élèves de 5e et 6e années de l’école Le Sentier ont uni leurs voix pour interpréter la chanson.

Tous les artisans de cet album ont unanimement choisi de dédier cette chanson à David Fortin, ce jeune adolescent porté disparu depuis plusieurs semaines maintenant et dont l’origine de la fugue serait de toute évidence l’intimidation vécue à son école secondaire, ainsi qu’à tous ceux et celles qui vivent l’intimidation au quotidien.

Mentionnons que l’école alternative primaire Le Sentier existe depuis bientôt 30 ans. Dans un esprit d’ouverture à l’innovation et en s’inspirant de plusieurs courants en éducation, l’école publique alternative a pour mission d’offrir au jeune un environnement adapté à ses besoins et à ses intérêts. En juillet prochain, Le Sentier quittera Sainte-Thérèse pour s’installer à Boisbriand.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top