- PUBLICITÉ -
Hockey junior AAA : les Nordiques vendus

(Photo Yves Déry)

Hockey junior AAA : les Nordiques vendus

Manuel Moreau devient actionnaire majoritaire

Après plusieurs semaines de tergiversations quant à l’avenir du club de hockey Les Nordiques du collège Lionel-Groulx, le sort en est maintenant jeté. Depuis qu’une entente de principe est survenue, le mardi 3 février dernier, Manuel Moreau est désormais actionnaire majoritaire de cette franchise de la Ligue de hockey Junior AAA du Québec.

Le Rosemèrois achètera sous peu les parts des actuels propriétaires de la formation térésienne, à l’exception de celles détenues par Francis Riveti, qui demeurera à bord de la barque à titre de propriétaire minoritaire.

C’est Manuel Moreau lui-même qui a appris la nouvelle au journal durant la joute entre les Nordiques et le Collège Français de Longueuil, dimanche.
« Mon intérêt pour le junior AAA n’est pas nouveau, mais ça a été plus vite que prévu en raison du conflit qui sévissait entre les propriétaires (actuels) et la direction du collège Lionel-Groulx. La structure n’est pas encore établie, il me reste encore des dossiers à consulter dont celui des dettes accumulées, mais je serai actionnaire majoritaire à court terme », assure-t-il.

Un plan bien établi

Contrairement aux propriétaires à qui il achète les parts, M. Moreau a une excellente relation avec la direction du collège Lionel-Groulx. Il est d’ailleurs le directeur-général des programmes de hockey Collégial AA féminin et Collégial AAA masculin (dont l’arrivée sera annoncée officiellement mardi) de cette institution scolaire. Il est également propriétaire des Vikings de Saint-Eustache, dans la Ligue de hockey Midget AAA, directeur du programme sport-études en hockey de l’école secondaire Saint-Gabriel, en plus de posséder des écoles de hockey. Manuel Moreau a donc un plan bien établi en ce qui concerne la concession junior AAA et il le présente d’ores et déjà à quiconque veut bien l’écouter.
«Tout d’abord, je suis totalement contre le décrochage scolaire, ce qui signifie que je crois ardemment au concept de l’association entre le hockey et le collège. je veux donc établir une structure basée sur l’école dans laquelle un jeune pourra faire partie du programme dès son entrée au secondaire pour en ressortir après son passage au collège», explique-t-il.

Dans le même ordre d’idées, Manuel Moreau souhaite que toutes les équipes de son programme vivent en symbiose. Par exemple, l’équipe collégiale AAA deviendra en quelque sorte le club-école de la formation de calibre junior AAA. «Toutes les équipes auront la même philosophie et les mêmes dépisteurs (entre autres) », soutient ce véritable passionné du hockey.

Le coût moyen d’une franchise de la Ligue de hockey Junior AAA est d’environ 150 000 $, mais Manuel Moreau n’a pas voulu s’avancer sur la valeur de la transaction qu’il s’apprête à accomplir avec les actuels propriétaires de l’équipe.
«Tout ce qui touche le côté financier devrait se finaliser d’ici une dizaine de jours. De toute façon, je ne fais pas ça pour l’argent, mais plutôt parce que je suis un fanatique du hockey et de la scolarité. J’en ai assez de voir nos jeunes quitter pour les prep schools américaines. Je veux donner un coffre d’outil scolaire-hockey aux jeunes et ce sera ensuite à eux de décider ce qu’ils veulent vraiment faire dans la vie», a-t-il raconté à ce propos.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section Concours

Concours La meilleur des aventures sucrée 2020
- PUBLICITÉ -
Top