- PUBLICITÉ -
Grand nettoyage pour 300 jeunes de l’école secondaire du Harfang

Grand nettoyage pour 300 jeunes de l’école secondaire du Harfang

À Sainte-Anne-des-Plaines

Il y a quelques mois, une enseignante en histoire de l’école secondaire du Harfang, à Sainte-Anne-des-Plaines, nommément Francine Bélisle, est allée frapper la porte du bureau du maire Guy Charbonneau dans le but d’obtenir une subvention qui contribuerait à financer le bal des finissants des étudiants de la 5e secondaire, prévu ce 25 juin, au Sheraton de Laval. Or, le maire, privilégiant d’emblée ce qu’il se plaît à qualifier de «vision holistique», a rétorqué qu’il acceptait volontiers de verser 600 $, à la condition expresse que les étudiants s’investissent en retour dans un projet rassembleur, au profit de l’environnement.

La demande n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd et Mme Bélisle, de concert avec les étudiants, a rapidement mis sur pied ce qui s’avérera vraisemblablement la plus grosse corvée de nettoyage jamais tenue sur le territoire de la municipalité, alors que 300 jeunes de la 4e et de la 5e secondaire procéderont au grand nettoyage du terrain de leur école, le jeudi 29 avril prochain. «Pendant tout l’après-midi, nous ramasserons les déchets qui sont sur le terrain de l’école, mais aussi le long du ruisseau Lacorne, au parc des Méandres et dans le boisé, derrière l’école», précise-t-elle.

Pour le maire, la nouvelle est d’autant plus réjouissante qu’elle s’inscrit parfaitement dans le cadre de la corvée grand ménage présentement en cours à Sainte-Anne-des-Plaines. «C’est du donnant-donnant. Il y a un vieux proverbe chinois qui dit que si tout le monde balaie le devant de sa maison, c’est toute la rue qui sera propre», illustre-t-il.

Rappelons que les citoyens sont invités à prendre part aux diverses corvées de nettoyage prévues dans les parcs de quartier, les terrains sportifs, les boisés, les berges et aires de repos de la municipalité. Pour connaître l’horaire, composez le 450-478-0211.

Fonds Éco-école

Par ailleurs, ce projet des étudiants de l’école du Harfang a retenu l’attention du marché Metro de Sainte-Anne-des-Plaines dans l’octroi d’une bourse de 1 000 $, consentie dans le cadre du Fonds Éco-école. «Ce fonds a été créé en septembre dernier et vise à encourager les projets-écoles en faveur d’un environnement plus sain», explique Christine Hogue, du marché Metro de Sainte-Anne-des-Plaines. Après une première bourse de 1 000 $ octroyée au pavillon Saint-François, en mars dernier, c’est maintenant au tour de l’école secondaire du Harfang d’être nommée récipiendaire de cette seconde bourse. La directrice de l’école, Sylvie Lebeau, a indiqué que ce montant servira éventuellement à embellir l’environnement de l’école. Bien qu’aucun projet ne soit encore confirmé, l’idée d’aménagement une plante-bande et de fleurir le devant de l’école semble déjà germer dans la tête de plusieurs.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top