- PUBLICITÉ -
Des enfants dysphasiques tournent une pub

Sept enfants dysphasiques âgés, entre 6 et 8 ans, ont participé à la conception d’un tournage publicitaire de l’Université de Montréal réalisé à l’école secondaire Lucille-Teasdale de Blainville.

Des enfants dysphasiques tournent une pub

Trouble primaire du langage résultant d’une dysfonction cérébrale au niveau de la zone du langage, la dysphasie entraîne des limitations dans les capacités d’expression du langage et de la compréhension (décodage), au point d’empêcher l’enfant de communiquer et d’accomplir des activités liées à son âge.

Toutefois, malgré les difficultés occasionnées par ce trouble sévère du langage, sept enfants dysphasiques âgés, entre 6 et 8 ans, ont participé à la conception d’un tournage publicitaire de l’Université de Montréal, réalisé à l’école secondaire Lucille-Teasdale de Blainville.

Pour ce faire, une vingtaine de personnes ont collaboré au tournage et à la séance de photos pour que soit effectuée une campagne publicitaire qui visera différents médias, tels l’Internet, la télévision, la radio et les journaux, afin de sensibiliser la population à la réalité des personnes atteintes de dysphasie. La conception de ce projet a été réalisée par un groupe de cinq étudiantes de l’Université de Montréal inscrites au certificat en publicité.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top