- PUBLICITÉ -
Vers une meilleure conciliation travail-famille-études-maternité

(Photo Michel Chartrand)

Vers une meilleure conciliation travail-famille-études-maternité

Table employabilité femmes des Basses-Laurentides

Mise sur pied en 2000, la Table employabilité femmes des Basses-Laurentides s’était donnée pour mandat de susciter des actions durables et concertées afin d’améliorer l’employabilité de la main d’œuvre féminine. Parmi ses principaux mandats, la Table visait à favoriser l’adaptation des services d’employabilité existant sur le territoire à la réalité des besoins des femmes, susciter l’émergence de nouveaux projets, actions et/ou services et continuer la réflexion sur la mise sur pied d’une ressource communautaire régionale se préoccupant de la problématique des femmes et du marché du travail.

C’est dans cette optique qu’en 2006, un plan triennal a été élaboré. Son but? Faire de la conciliation travail-famille-études-maternité (CTFEM) un projet concret répondant à la fois aux besoins des travailleurs et travailleuses et à ceux des employeurs. «Nous avons d’abord procédé à une recherche inventaire portant sur ce qui se faisait en matière de conciliation travail-famille-études-maternité au Québec et ailleurs dans le monde. Ensuite, nous avons formé un groupe de discussion composé de représentants des milieux communautaire, économique, gouvernemental, des affaires, de l’employabilité et de l’éducation», d’expliquer la présidente de la Table, Marie-Noëlle Harvey.

Avec pour objectif de s’entendre sur le choix d’un projet, le groupe a unanimement arrêté son choix sur l’expérimentation d’une démarche d’implantation de mesures de CTFEM. Six entreprises de la région ont accepté de vivre l’expérience, et ce, sur une période d’un an. Il s’agit, nommément de Vérotex, Coopérative de solidarité Bon ménage, Fenêtres Magistral, Air en fête, Ventilex et Caisse Desjardins Saint-Eustache/Deux-Montagnes.

Trousse d’implantation de mesures de CTFEM

Trois ans plus tard, sa conception achevée et le rapport final déposé, une trousse d’implantation de mesures de CTFEM est lancée. «Un bel exemple que le véritable partenariat peut mener loin», de commenter la directrice des Centre local d’emploi de Sainte-Thérèse et de Mirabel, Brigitte Pharand.

Simple, pratique et facile à utiliser, la trousse se compose de deux sections: le guide d’implantation de mesures avec exemples concrets du parcours des six entreprises insérées à chacune des étapes, et une série de fiches pratiques se rapportant aux cinq étapes permettant d’orienter et d’alimenter la réflexion sur les points essentiels de la démarche.

Réunis pour l’occasion, les membres et partenaires de la Table espèrent que cet outil incitera les entreprises de la région à devenir des entreprises de choix, persuadés qu’une entreprise qui offre la possibilité à ses travailleurs et travailleuses de concilier leurs obligations professionnelles et familiales se situe d’emblée parmi les entreprises qui privilégient les valeurs correspondant à la réalité d’aujourd’hui. Les entreprises intéressées à se procurer gratuitement cette trousse d’outils sont invitées à communiquer avec La Porte de L’emploi, au 450-435-4565.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top