- PUBLICITÉ -

Photo tirée de Facebook (Film Laurentides) – Grâce aux services d’accompagnement qu’il propose, Film Laurentides a contribué à attirer dans la région plus de 585 tournages canadiens et étrangers au cours des 20 dernières années.

Une somme de 455 000 $ pour le tournage de films dans les Laurentides

Une somme de 455 000 $ est accordée dans le cadre d’une entente sectorielle de développement visant à soutenir Film Laurentides dans la poursuite et le développement de ses activités. Cette dernière permettra à la région de mieux se positionner comme une destination de choix pour les productions cinématographiques, télévisuelles et publicitaires.

Les partenaires de cette entente sont le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH), les sept MRC des Laurentides, la Ville de Mirabel, le Conseil des préfets et des élus de la région des Laurentides (CPÉRL) et Film Laurentides.

Les faits saillants de l’entente

La participation financière du MAMH s’élèvera ainsi à 255 000 $, alors que les sept MRC et la Ville de Mirabel contribueront au total pour 200 000 $ à cette entente sectorielle s’échelonnant sur cinq ans.

L’aide du MAMH s’inscrit dans le cadre du volet 1 – Soutien au rayonnement des régions du Fonds régions et ruralité. Il appuiera la réalisation de projets de développement porteurs pour les régions, et ce, en fonction de leurs priorités respectives.

L’enveloppe totale du volet 1 pour la région des Laurentides sera de plus de 91 M$ d’ici 2024.

L’aide consentie contribuera notamment à augmenter le nombre, l’envergure et la valeur des tournages, à assurer la mise à jour et la bonification de la photothèque numérique des Laurentides ainsi qu’à doter la région d’une politique de tournage uniformisée.

L’entente répond, précisent les partenaires qui y sont associées, à l’une des priorités régionales qui consiste à valoriser les éléments distinctifs des Laurentides afin de rehausser leur pouvoir d’attractivité et la fierté des citoyens. À terme, elle incitera à davantage d’investissements dans la région.

Les commentaires

«Grâce à cette entente, Film Laurentides pourra continuer de faire rayonner la belle région des Laurentides. Je suis fière que notre gouvernement contribue à positionner les Laurentides comme destination de choix et investisse dans des entreprises d’ici», de commenter, via un communiqué de presse, Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation.

«Film Laurentides est un ambassadeur de la beauté de notre grande région, car il attire tournages et productions qui font rayonner les Laurentides. L’entente permettra de soutenir de nouvelles initiatives et de créer des incitatifs régionaux pour encourager davantage de producteurs à venir dans les Laurentides. Les retombées économiques de ces activités sont bénéfiques pour l’ensemble de notre communauté. Je tiens à souligner l’implication de la ministre responsable de la région, Mme Nadine Girault, et à remercier Film Laurentides pour son apport important», de déclarer, pour sa part, Agnès Grondin, députée d’Argenteuil

«Depuis maintenant 20 ans, le milieu municipal et les MRC soutiennent sans équivoque Film Laurentides. Le caractère unique et novateur de la mission, la qualité du projet, l’expertise et la persévérance de l’équipe de Film Laurentides ont été déterminants dans la décision du CPÉRL d’appuyer cet organisme qui contribue à faire rayonner les Laurentides et à créer d’importantes retombées économiques. Cette entente incarne bien l’engagement des élus à sa réussite!», d’indiquer Bruno Laroche, président du CPÉRL et coprésident du comité régional de sélection de projets du Soutien au rayonnement des régions du Fonds régions et ruralité.

«Cet engagement sur cinq ans permettra de mettre de l’avant des activités d’accueil et de promotion qui non seulement généreront d’importantes retombées économiques, touristiques et culturelles, mais contribueront également à la construction d’une image attractive de la région des Laurentides, favorable au développement de l’industrie de la production audiovisuelle», d’ajouter, enfin, Paul Calce, président de Film Laurentides.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top