- PUBLICITÉ -

Le 5 à 7 de la rentrée a eu lieu le 15 septembre dernier.

Photo Clair obscur Multimédia - Sophia Lavergne, présidente sortante de la CCITB, s’est adressée aux gens d’affaires, lors de l’événement du 15 septembre.

Une rencontre en présentiel pour célébrer la rentrée

Chambre de commerce et d’industrie Thérèse-De Blainville

C’est à Rosemère, au parc Charbonneau, que Cynthia Kabis et Martin Brault, respectivement directrice générale et président de la Chambre de commerce et d’industrie Thérèse-De Blainville (CCITB), avaient convié leurs membres à un 5 à 7, le 15 septembre, pour marquer le début de la nouvelle saison.

À cette occasion, des commerces locaux tels le Domaine Lafrance et IGA Daigle, accueillaient les gens d’affaires afin qu’ils aient quelque chose à boire et à se mettre sous la dent. Ces derniers semblaient heureux de pouvoir enfin se rencontrer en personne après 18 mois de confinement.

« Bien sûr, nous avons gardé le contact avec nos membres pendant cette longue période, en organisant différentes activités virtuelles ou en se parlant au téléphone, mais il n’y a rien de mieux que de se voir et de se parler les yeux dans les yeux, sans écran dans le milieu », de dire Cynthia Kabis, emballée à l’idée de renouer ces liens si précieux pour un regroupement d’entrepreneurs.

Cette première rencontre du 15 septembre se voulait le moment idéal pour présenter les activités de l’année 2021-2022, ce qui a été fait, bien que l’ambiance fût davantage à la fête.

« Ce fut plus court qu’à l’habitude car nous voulions vraiment laisser la place aux retrouvailles, et ce, non seulement pour les gens d’affaires, mais aussi pour notre équipe. Ça faisait longtemps que nous n’avions pas été en mode ‘événement’ », de dire Mme Kabis.

Une programmation presque normale

La saison 2021-2022 sera bien remplie à la CCITB en dépit de la pandémie qui semble vouloir se poursuivre. Les formations, les activités de réseautage, les conférences inspirantes et les Midis femmes en affaires ne sont là que quelques exemples des activités proposées aux gens d’affaires en marge de cette programmation annuelle diversifiée.

« Le mot d’ordre, a dit Cynthia Kabis, est que nous allons nous adapter à la situation. Au cours des derniers mois, nous avons développé des stratégies, en plus petits groupes, pour respecter les mesures sanitaires, et cela a bien fonctionné ».

Les fameux Midis d’affaires reviennent également, mais dans une formule différente de celle à laquelle ont été habitués les membres de la CCITB ces dernières années, une formule « 2.0 », de préciser la directrice de la CCITB, qui se tiendra le matin, à 9 heures.

« Cette activité au cours de laquelle nous recevrons des personnalités inspirantes s’appellera dorénavant ‘Les Inspirants’ et sera organisée selon une formule beaucoup plus décontractée. Une partie des gens sera au restaurant Pacini de Rosemère pour entendre en direct et une autre partie des gens pourra assister à la conférence de façon virtuelle. Ce sera au choix du participant ».

On espère par ailleurs, à la CCITB, être en mesure de tenir un Midi de Noël, le Cocktail du président, le gala Stellar et un tournoi de golf en cours d’année. L’évolution de la situation pandémique déterminera si l’on peut ou non aller de l’avant avec la tenue de ces activités phares.

« Nous allons continuer d’être imaginatifs, en ayant des portions virtuelles rattachées à chacune de nos activités », a conclu Cynthia Kabis, heureuse de constater que la pandémie n’a pas eu d’influences sur le membership de la CCITB qui a même ajouté une aile industrielle aux bien connus GEST, AGAR, RGAB, Femmes en affaires et aile jeunesse.

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top