- PUBLICITÉ -
Une «Pléthore» d’applications industrielles

Photo Yves Déry

Une «Pléthore» d’applications industrielles

Busch Vacuum Technics

Le moulage de la carrosserie en fibres de carbone de la supervoiture de course Pléthore LC-750, matérialisée par l’entreprise HTT Technologies de Saint-Eustache, a entre autres été réalisé en ayant recours à des systèmes de technologie à vide élaborés par l’entreprise établie sur le territoire boisbriannais.

Le bolide était en démonstration lors de la journée portes ouvertes de Busch Vacuum Technics, le 20 mai dernier.

Dans ce cas précis, on utilise la méthode du thermoformage. Grâce à des pompes rotatives à palettes, on est arrivé alors à respecter sans la moindre marge d’erreur le profilage audacieux de la voiture conçu et mis au point par Luc Chartrand. Dix-neuf pièces de fibres de carbone composent le revêtement aérodynamique de la Pléthore LC-750.

Renforçant les matériaux composites de la caisse, la fibre de carbone procure au supercar une grande résistance mécanique pour un poids nettement réduit (1 250 kg). Sa légèreté couplée à un moteur huit cylindres de 6,2 litres et 750 chevaux de fabrication américaine lui permet d’ailleurs de rouler jusqu’à 390 km/h et d’accélérer en faisant passer l’indicateur vitesse de 0 à 100 km/h en l’espace de 3 secondes!

Des bâtons de champions

Lors de la visite guidée des installations canadiennes de Busch Vacuum Technics, il a été donné de voir les multiples autres applications industrielles du vide et de surpression auxquelles peuvent servir ses systèmes.

Toujours dans le domaine de la fibre de carbone et des matériaux composites, Busch Vacuum Technics a créé un des premiers bâtons de hockey monopièce, à partir du début des années 1990. On se surprend d’apprendre que 13 joueurs de la formation des Red Wings de Detroit qui ont remporté la coupe Stanley, en 1998, serraient dans leurs mains des exemplaires de ces bâtons. Pour des raisons de commandites avec la LNH, et aussi parce que des produits plus légers ont envahi le marché, plus aucun joueur de ce circuit n’en fait usage de nos jours. Toutefois, certains hockeyeurs des ligues professionnelles européennes continuent de les affectionner aujourd’hui.

Une multitude d’industries ont recours aux systèmes Busch. Parmi elles, l’industrie agroalimentaire, l’industrie des boissons non alcoolisées (sodas), l’industrie pharmaceutique, l’industrie chimique, l’industrie des matières plastiques, l’industrie du bois, l’industrie des semiconducteurs, l’électrotechnique, la métallurgie, la papeterie et l’imprimerie, le textile, le transport pneumatique ainsi que le domaine de l’eau et du traitement des eaux usées.

Le tour de l’établissement industriel a mené également les invités à constater et mieux comprendre les normes très sévères en matière d’environnement, de sécurité et d’hygiène qui se rattachent à la fabrication, l’assemblage et l’utilisation des systèmes de pompage à vide et de surpression.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE
- PUBLICITÉ -
Top