- PUBLICITÉ -

Lors de la pelletée de terre, on reconnaît François Lefebvre (BMP Devco), Xavier Harland (Groupe Mainland), Sylvie Surprenant (mairesse de Sainte-Thérèse), Frederic Harland (Groupe Mainland), Éric Guimond (Guimond Construction) et Jean-Pierre Guimond (Guimond Construction).

Une bâtisse à la place de l’ancienne Brasserie Sainte-Thérèse

La Ville de Sainte-Thérèse, le Groupe Mainland et BMP Devco sont heureux d’avoir procédé, le 13 septembre, à la pelletée de terre officielle du BST|2. Ce faisant, ils ont marqué le coup d’envoi des travaux de construction du futur complexe situé au 2, boulevard du Curé-Labelle.

Le nouvel immeuble de six étages de quelque 51 000 pieds carrés de superficie comprendra un restaurant au rez-de-chaussée et cinq étages de bureaux. La finition sera harmonieuse, naturelle et moderne, promettent les promoteurs.

« Cette pelletée de terre symbolise un vent de fraîcheur pour la plus grande artère de Sainte-Thérèse! Ce lieu emblématique sera de nouveau au cœur de la vie professionnelle et sociale des Thérésiennes et des Thérésiens. Après des mois difficiles dans un contexte de pandémie, la réalisation de ce projet audacieux se veut un second souffle et mise sur la relance économique. Je souhaite bon succès aux promoteurs et à tous les entrepreneurs qui s’y établiront! », a mentionné la mairesse de la Ville de Sainte-Thérèse, Sylvie Surprenant.

« Nous sommes très heureux et fiers d’enfin commencer la construction de cet immeuble marquant, c’est un jalon important pour nous, qui sera aussi bénéfique à la Ville de Sainte-Thérèse. En effet, par son emplacement, sa stature et sa construction écoresponsable, BST|2 représente un vent de renouveau pour ce site légendaire », ont quant à eux expliqué les deux développeurs du projet, Frederic Harland du Groupe Mainland et Jon Morrison de BMP Devco.

Les travaux devraient s’échelonner sur plus d’un an. Jusqu’à maintenant, plus de 80 % des espaces disponibles ont déjà été réservés.

Rappelons que la Brasserie Ste-Thérèse a eu pignon sur rue à cet emplacement durant plus de 30 ans avant d’être ravagée par un incendie en juin 2016.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top