- PUBLICITÉ -
Un nouveau programme en appui aux femmes entrepreneures

Photo Geneviève Blais

Les organisatrices de l’événement réseautage: Helen Karachontzitis, Eva Chalkiadakis, Grace Nehme, conférencière, Dalia Khneisser, Michèle Caron et Dominique Racette.

Un nouveau programme en appui aux femmes entrepreneures

La Banque Scotia lance un tout nouveau programme visant à favoriser l’entrepreneuriat féminin. Afin de faire connaître son initiative, elle a récemment convié une trentaine de femmes d’affaires de la région à une matinée de réseautage, un événement qui a été ponctué du témoignage fort intéressant de Grace Nehme, du cabinet Marceau & Boudreau avocats, à Blainville.

Celle-ci a quitté son Liban natal pour immigrer au Québec en 2010. Elle a dû refaire ses études de droit pour pouvoir exercer, tout comme dans son pays d’origine, sa profession d’avocat. Elle a travaillé pour différents cabinets, à Montréal, avant de faire le saut et de partir à son compte.

«Je ne suis pas faite pour être employée, je suis faite pour être libre. C’est pourquoi je me suis lancée en affaires il y a maintenant deux ans» , affirme-t-elle.

Misant sur l’établissement de liens francs et sincères avec sa clientèle et sur la force du réseautage, elle a su faire son chemin et établir sa notoriété comme avocate. Elle envisage même la mise en place d’une mission d’affaires au Liban, un projet qui en est à la phase de recrutement.

des défis

Mais être femme et entrepreneure comporte son lot de défis. Que l’on parle de conciliation travail-famille ou de financement, les femmes d’affaires rencontrent encore plusieurs obstacles.

«Quand une femme présente un plan d’affaires chez un banquier, c’est vu différemment que lorsque c’est présenté par un homme» , affirme Eva Chalkiadakis, de la Banque Scotia, d’où l’idée de mettre en place un programme qui soit plus flexible et adapté aux besoins des dirigeantes d’entreprise.

L’initiative Femmes entrepreneures comporte tant des services de mentorat et de formation qu’un volet d’accès au capital. «On a créé des solutions de financement créatives et personnalisées, notamment pour le financement du fonds de roulement, d’un projet de construction, d’un agrandissement, etc.» , renchérit Dominique Racette, également de la Banque Scotia.

L’établissement bancaire souhaite ainsi renforcer le pouvoir d’action des femmes et les soutenir de façon très concrète dans la réalisation de leurs projets d’affaires. Pour avoir davantage de détails sur les modalités entourant ce programme, il est possible de consulter la page [http://initiativefemmesbanquescotia.com].

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours 3 BBQ !
- PUBLICITÉ -
Top