- PUBLICITÉ -
Entête - Économie

Un lieu historique et une résidence pour retraités

Fermeture de l’usine General Motors de Boisbriand

Construite dans les années 1960, l’usine de General Motors de Boisbriand a eu des impacts majeurs sur le développement résidentiel et l’essor économique de la municipalité. Pour éviter qu’on oublie l’importance du rôle de l’usine dans le paysage des Basses-Laurentides, la municipalité de Boisbriand a approché le Club des retraités de GM pour développer un projet de site historique.

«Il y a un projet à la Ville de Boisbriand pour ériger un espace historique sur le site du Faubourg Boisbriand, afin de rendre hommage à l’ensemble des travailleurs de l’usine», d’expliquer Eddy Roussy, président du Club des retraités.

Selon les informations obtenues, la Ville serait en pourparlers avec GM pour vérifier l’intérêt de l’entreprise. Cet espace commémoratif pourrait voir le jour en 2010, dans le cadre du 40e anniversaire de la date de l’ouverture de l’usine. Le projet serait chapeauté par la Ville, GM, le syndicat et les représentants du Faubourg Boisbriand.

Dans le même sens, le Club des retraités sonde actuellement l’ensemble de ses membres pour vérifier l’intérêt de mettre en place une résidence pour les retraités de General Motors. Selon le président du Club, le projet permettrait à d’anciens travailleurs de se retrouver afin de partager un espace de vie. «Il y a beaucoup d’anciens employés de GM qui habitent Boisbriand ou dans les environs», de mentionner M. Roussy, indiquant que les anciens de GM souhaitent continuer à habiter dans la municipalité.

Rappelons que dans ses bonnes années, l’usine de Boisbriand employait 4 500 personnes. Au moment de la fermeture, 1 200 personnes y travaillaient encore. Un certain nombre approchait de la retraite, d’autres ont été transférés à Oshawa, d’où le chiffre des 300 congédiements mentionnés dans le texte ci-contre.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top