- PUBLICITÉ -
Un défi pour ceux qui osent… entreprendre!

Christian Thibeault

Un défi pour ceux qui osent… entreprendre!

Oser entreprendre se lancer en affaires n’est pas chose aisée. Aussi, c’est pourquoi la Société de développement économique Thérèse-De Blainville (SODET) récompensera justement ceux et celles qui ont choisi d’oser, et cela dans le cadre de la 18e édition du Défi Osentreprendre.

Si l’appellation est nouvelle, ce n’est cependant pas le cas pour l’évènement proprement dit qui était connu, jusqu’à l’an dernier, comme étant le Concours québécois en entrepreneuriat. Comme c’était le cas les années précédentes, différentes étapes sont prévues.

Car, avant de connaître les grands lauréats nationaux, de premiers volets permettront, d’abord, de récompenser des gagnants aux niveaux local et régional. La SODET a ainsi le mandat d’organiser le volet local du Défi Osentreprendre sur le territoire de la MRC Thérèse-De Blainville.

L’an dernier, 27 projets, portés par 32 promoteurs, représentant 1,2 M$ d’investissements, avaient été soumis à la SODET Celle-ci espère, pour cette édition 2016, répéter son record de 44 mises en candidature enregistrées en 2014.

Un parcours inspirant

Pour assurer la présidence d’honneur du volet local, la SODET a choisi Martin Caron, cofondateur et président du Groupe Lettra, une entreprise de Boisbriand qui se spécialise dans l’impression numérique grand format.

«Le parcours de Martin est certes inspirant. Diplômé en infographie, il a décidé de démarrer son projet d’affaires en parallèle avec son emploi en l’an 2000. Il a donc acheté un kiosque de lettrage au Marché aux puces de Saint-Eustache où il a effectué ses premiers contrats. Un an plus tard, il quittait son emploi pour travailler à partir de son propre logement. Puis, en 2003, il s’installait à Boisbriand», de relater Christian Thibeault, commissaire au développement économique à la SODET.

«C’est un honneur pour moi que d’être président d’honneur du Défi Osentreprendre. Ce n’est pas toujours évident que d’être en affaires. Je n’ai pas de d’études professionnelles (DEP), encore moins un diplôme universitaire. Je n’avais même pas de plan d’affaires. J’aime ce que je fais, et l’entreprise est née sans que cela ne soit planifié. Après 15 ans, j’aime toujours me lever pour aller travailler», de raconter Martin Caron qui célébrait, le jour même du lancement du volet local du Défi Osentreprendre, ses 38 ans.

À qui s’adresse le défi?

Rappelons que ce défi s’adresse aux personnes de 18 ans et plus qui en sont au premier stade de la mise sur pied d’une entreprise. L’entreprise ne pas avoir pas obtenu de revenus de vente avant le 1er avril 2015ou prévoit que son démarrage est fixé, au plus tard, au 31 décembre 2016. L’inscription au concours et la transmission d’un plan d’affaires détaillé doit se faire en ligne sur le [www.osentreprendre.quebec] au plus tard le 14 mars 2016, à 16 h.

La remise des prix locaux, qui se déroulera au District 23, à Boisbriand, dans le adre d’un 5 à 7, est prévue pour le 30 mars. Suivra, début mai, le volet régional et les gagnants de cette deuxième étape seront alors en lice pour des prix nationaux.

Bien évidemment, des prix en argent ou en services seront décernés à chacune des étapes du concours. En 2014, une entreprise de Sainte-Thérèse, Musique sur mesure, démarrée à l’aide de la SODET, s’était d’ailleurs illustrée à à l’échelle nationale en obtenant une deuxième place dans la catégorie Services aux individus.

Pour en savoir davantage ou obtenir des conseils de l’aide pour bien préparer les documents requis, il suffit de communiquer avec la SODET au 450 430-6666.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours IGA Daigle
- PUBLICITÉ -
Top