- PUBLICITÉ -

Si l'été peut arriver, c'est aussi un projet mère-fille. Jacynthe Gallant est ici accompagnée de sa fille, Sofia.

Jacynthe Gallant, enseignante et femme d'affaires.
Dans le cadre de ses recherches, Mme Gallant a pris contact avec l'animatrice Saskia Thuot. L'un de ses produits était à l'honneur dans la toute première boîte de survie.

Si l’été peut arriver: des «boîtes de survie» destinées aux profs

Pour Jacynthe Gallant, la pandémie a été le tremplin dont elle avait besoin pour oser et concrétiser ses ambitions entrepreneuriales. Si l'été peut arriver, c'est une boutique en ligne, des boîtes de survie originales, un projet mère-fille et, aussi, une main tendue à tous les professeurs.

Mme Gallant en est à sa 18e année d’enseignement. Elle est professeure en quatrième année du primaire à la Hillcrest Academy, à Laval. Une fonction qui l’occupe à temps plein et qu’elle jumelle, maintenant, à un projet qui la motive tout autant.

C’est le 17 août que la résidente de Blainville a lancé sur Facebook son concept de boîtes-cadeaux mensuelles et thématiques destinées aux enseignants. L’engouement a été immédiat. En trois jours, elle a vendu les 40 boîtes qu’elle avait préparées. Puis, le bouche à oreille a fait son oeuvre. Depuis, elle reçoit environ 60 commandes par mois, un nombre qui est appelé à augmenter avec la mise en ligne récente de son site Web [www.siletepeutarriver.ca].

«C’est motivant et très positif. On vit une période difficile en ce moment et les gens me disent que les boîtes, ça leur fait du bien», mentionne Jacynthe Gallant.

À 48 ans, ce projet est pour elle source de grande satisfaction. Elle explique avoir, en 2013, suivi un cours en lancement d’entreprise. Le projet qu’elle avait à l’époque ne s’est finalement pas concrétisé, mais ce goût de l’entrepreneuriat ne l’a jamais quittée.

Son enthousiasme, elle le partage aujourd’hui avec sa fille de 15 ans, Sofia, qui l’aide à remplir les boîtes. «C’est un moment qui est le fun pour nous deux. Quand on se met à faire les boîtes, on jase et on écoute de la musique. C’est un moment privilégié qu’on a ensemble», souligne-t-elle, émue.

Chaque mois de l’année scolaire, l’entreprise propose une nouvelle boîte de survie contenant des produits provenant d’entreprises québécoises et canadiennes. Le concept n’est pas nouveau, mais ce qui est unique dans ce cas-ci, c’est que le contenu des boîtes est pensé pour les enseignants (articles de papeterie, crayons, petites douceurs, etc.). Si l’été peut arriver, c’est donc dix boîtes-surprises par année et 40 entreprises mises en lumière.

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top