- PUBLICITÉ -

Serge Dion, président de Jardin Dion, l’un des trois mentors de la CCITB à avoir reçu du Réseau Mentorat la certification de niveau «Diamant».

Seize mentors de la CCITB sont honorés par le Réseau Mentorat

Trois reçoivent la certification de niveau «Diamant»

Seize mentors de la Chambre de commerce et d’industrie Thérèse-De Blainville (CCITB) ont été honorés lors du récent gala «Moment Mentoras». Parmi eux, trois ont obtenu la certification de niveau «Diamant», la plus haute reconnaissance décernée par le Réseau Mentorat, qui organisait l’événement.

Du nombre des 266 mentors à qui on a rendu hommage à cette occasion, 35 gens d’affaires ont eu droit à la reconnaissance «Diamant». Dans la région des Laurentides, les trois récipiendaires sont tous issus de la cellule de mentorat de la CCITB, à savoir Jean-Claude Boies , Serge Dion et Alain Martineau.

Elle leur est remise afin de souligner plus particulièrement «leur implication bénévole auprès d’entrepreneurs mentorés et pour leur engagement à promouvoir l’entrepreneuriat et à faire rayonner le mentorat pour entrepreneurs dans leur région et à l’extérieur de celle-ci».

Également, 13 autres mentors de la CCITB ont reçu une reconnaissance lors de ce gala tenu de façon virtuelle, en raison, bien sûr, de la pandémie de la COVID-19 toujours en cours. Il s’agit de Serge Bohec (Or), François Cantin (Or), Gilles Chaumillon (Or), Yves Guindon (Or et Argent) Dominic Prégent (Or), Nathalie Lachance (Or), Julie Lalonde (Or), Pier-André Roy (Argent), Pierre-Paul Bourdage (Bronze), Yves Da Silva (Bronze), Luc Jalbert (Bronze), Pierre Maisonneuve (Bronze) et Shawn Johal (Attestation).

Un rôle post-pandémique important

«La CCITB est fière de pouvoir offrir un service de mentorat de qualité à de nouveaux entrepreneurs. Rien de cela ne serait possible sans l’implication généreuse de ces mentors, tous plus dévoués les uns que les autres. Ils ont à cœur le développement des entrepreneurs de la région et investissent un temps précieux à les accompagner dans leurs défis et questionnements», de mentionner la directrice générale de la CCITB, Cynthia Kabis, à l’issue de ce gala Moment Mentoras qui, cette année, avait pour thème, L’humain en tête, le cœur en fête.

Rappelons que le rôle du mentor est d’accompagner, d’écouter et de partager son expérience avec bienveillance avec l’entrepreneur avec lequel il est jumelé, à savoir le mentoré, ceci afin de l’aider à atteindre son plein potentiel.

«Nous prévoyons que l’environnement économique post-pandémie sera particulièrement difficile pour les entrepreneurs, particulièrement pour les petites et moyennes entreprises, notre marché cible. Avoir accès à un mentor, à une personne qui a vécu des situations difficiles, des épreuves entrepreneuriales et humaines, qui peut être de bon conseil et offrir une oreille attentive, sera un besoin crucial pour nombre d’entrepreneurs. Le Réseau Mentorat est probablement l’outil le plus important dont l’entrepreneuriat québécois aura besoin au cours des mois qui viennent, en plus du financement qui devra également le supporter», d’indiquer le Réseau Mentorat qui peut compter sur l’appui majeur du ministère de l’Économie et de l’Innovation (MÉI), de la Banque Nationale, de Québecor, de Desjardins, ainsi que de plusieurs autres partenaires.

Pour en savoir davantage, il suffit de se rendre sur le [www.ccitb.ca/mentorat-daffaires] et le [www.reseaumentorat.com].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours Gagnez vos sorties resto
- PUBLICITÉ -
Top