- PUBLICITÉ -

Les bières de microbrasserie, l'une des grandes spécialités de la Saucisserie Bois-des-Filion.

Sur place, une cinquantaine de variétés de saucisses à découvrir.

Saucisserie Bois-des-Filion: une recette qui fonctionne

Au moment de son ouverture, il y a 16 ans, la Saucisserie Bois-des-Filion a décidément investi un créneau prometteur en combinant saucisses et bières de microbrasserie. L'engouement pour le concept est plus fort que jamais, comme le démontre l'achalandage accru observé en cette saison 2020.

L’entreprise n’a pas subi les contrecoups de la pandémie de COVID-19. Au contraire, elle a connu une hausse d’affluence d’environ 20 % depuis le printemps dernier. «Les gens se faisaient plus à manger et, quand il a été possible de faire des barbecues, les gens s’invitaient avec des bières et des saucisses», explique la propriétaire, Rachel Proulx, qui a, dans le contexte particulier que l’on connaît, également mis en place un service de commande par téléphone et un service au volant sans contact.

Il faut dire que la Saucisserie Bois-des-Filion a su, avec les années, s’attirer une clientèle fidèle. Il est possible de s’y procurer pas moins d’une cinquantaine de variétés de saucisses et plus de 1 000 sortes de bières de microbrasserie, ce qui en fait une référence dans la région. Pour les amateurs de barbecue, il n’y a pas meilleure destination, d’autant que l’équipe en place est réputée pour son service-conseil.

Une entreprise à l’avant-garde

L’évolution de l’entreprise reflète bien l’essor qu’a connu, au cours de la dernière décennie, l’industrie brassicole québécoise. «Quand on a ouvert, en 2004, il n’y avait que quatre microbrasseries au Québec», se rappelle Mme Proulx. Bien qu’à l’avant-garde pour l’époque, le concept saucisses et bières d’ici a suscité un enthousiasme immédiat auprès de la clientèle. Puis, avec les années, le marché des bières de microbrasserie n’a cessé de croître et de se diversifier, forçant l’épicerie fine à déménager et agrandir ses locaux… deux fois plutôt qu’une!

L’entrepreneure souligne la grande implication de son conjoint, Pierre Bélisle, décédé il y a deux ans, mais qui a fondé avec elle la Saucisserie et le restaurant Bière au menu, également situé à Bois-des-Filion. Le resto, soulignons-le, appartient maintenant à sa fille et à son gendre.

Mme Proulx, de son côté, concentre ses énergies sur le bon fonctionnement et le développement de la Saucisserie. Elle a notamment travaillé à la mise en place d’un service de traiteur, un volet qui, COVID-19 oblige, est mis de côté pour le moment. Ajoutons, finalement, qu’elle n’hésite pas à s’associer à de bonnes causes. Tout récemment, elle a contribué à l’activité de financement Dégustation Saucisses et Bières des Services d’entraide Le Relais.

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top