- PUBLICITÉ -
Sainte-Thérèse: la famille Goyer inaugure son nouveau complexe funéraire

La famille Goyer inaugurait son nouveau complexe funéraire

Sainte-Thérèse: la famille Goyer inaugure son nouveau complexe funéraire

Une page de l’histoire de Sainte-Thérèse vient de se tourner avec le départ de la rue Turgeon des Résidences funéraires Goyer. «On était sur la rue Turgeon depuis 1971», indique le président et patriarche de la famille, René Goyer.

D’abord dans les locaux de l’ancienne Caisse Desjardins, aujourd’hui la Maison des citoyens, puis en face, à l’ancien emplacement du Théâtre Georges, depuis 1993. La fermeture complète de la bâtisse et la cessation de toute activité professionnelle à l’ancienne succursale de la rue Turgeon sont devenues définitives depuis le 13 mars dernier.

Or, solidement implantée dans la région des Basses-Laurentides, l’entreprise ne quitte pas Sainte-Thérèse pour autant, la famille Goyer ayant plutôt opté pour la construction d’un complexe funéraire de 37 500 pieds carrés, sur le boulevard Desjardins Est. «Notre complexe devient le plus grand salon funéraire du Québec», se réjouit M. Goyer.

Son inauguration a d’ailleurs été soulignée en grande pompe, la semaine dernière, devant quelque 275 invités, gens d’affaires, élus municipaux et provinciaux et plusieurs directeurs funéraires de la province, témoignant bien de la notoriété de la famille Goyer dans la région.

Offre bonifiée

Le nouveau complexe comprend quatre salons pour les familles, une chapelle, un columbarium, un crématorium, des salles de réception, une grande cuisine et un espace avec foyer. Une salle de jeux pour les enfants et une salle d’allaitement complètent les équipements. «On a voulu bonifier nos services. Ce projet, c’est mon fils Jonathan qui l’a drivé», souligne‑t‑il. En plus d’assurer la relève de l’entreprise familiale, avec sa sœur Geneviève et son frère Benoît, Jonathan est également trésorier de la Corporation des thanatologues du Québec.

Bien que la relève de l’entreprise semble bien amorcée avec l’arrivée de la troisième génération de Goyer, René Goyer en assure toujours la présidence. «Mon rôle est davantage près des familles alors que mes enfants gèrent le reste. Ils sont d’ailleurs tous diplômés des HEC, alors ils sont capables de tout gérer», pointe celui qui a aussi assuré la présidence de la Corporation des thanatologues du Québec de 2009 à 2012.

Prévoit-il céder son siège de président à ses enfants? Pas pour le moment, tranche‑t‑il. «D’abord, parce que j’aime encore ce que je fais, ensuite, parce que je sais que la relève est là.»

Fondée en 1969 à Saint-Eustache par Roméo Goyer, l’entreprise compte aujourd’hui une cinquantaine d’employés. Outre le complexe situé à Sainte-Thérèse, les Résidences funéraires Goyer comptent six autres succursales, à Saint-Eustache, lieu du siège social, Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Mirabel (secteurs Saint-Benoît et Saint-Augustin), ainsi qu’à Laval (Fabreville et Laval‑Ouest).

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top