- PUBLICITÉ -
richard perreault s’adresse aux commerçants de l’AGAB

Photo Christian Asselin

Richard Perreault, maire de Blainville, et Michel Limoges, président de l’Association des gens d’affaires de Blainville (AGAB).

Richard Perreault s’adresse aux commerçants de l’AGAB

Dîner du maire de blainville

Dans le cadre du Dîner du maire de la Ville de Blainville, qui s’est tenue jeudi, au club de golf Le Blainvillier, Richard Perreault a pris la parole devant les commerçants invités par l’Association des gens d’affaires de Blainville (AGAB). Il leur a rappelé que leur santé financière est au cœur des priorités de l’administration en place.

Abordant d’abord le budget adopté lors de la dernière séance du conseil municipal, M. Perreault a confirmé aux nombreux commerçants présents que le taux de taxation commerciale demeurait à 2,12 $ du 100 $ d’évaluation.

«Une augmentation aurait eu un effet négatif sur notre économie et aurait constitué un mauvais message de notre administration» , a dit M. Perreault à ce sujet.

Ce dernier est aussi revenu sur la baisse du taux de taxation résidentielle annoncée, qui se résulte tout de même en une hausse du compte de taxes de 1,48 % puisqu’un nouveau rôle d’évaluation, en vigueur depuis le 1er janvier, fait augmenter la valeur des immeubles d’un peu plus de 3 %.

«Nous n’avions pas le choix. Les services continuent d’être en demande. La population continue d’augmenter (elle est passée de 35 600 en 2000 à 59 591, aujourd’hui). En moyenne, nous accueillons 1 400 nouveaux résidents par année et ces gens s’attendent à recevoir des services» , d’expliquer M. Perreault avant d’indiquer que la hausse prévue demeure inférieure à l’indice québécois des prix à la consommation qui se situait à 1,7 % en octobre.

Des travaux majeurs cet été

En 2019, 18,6 M$ sont prévus au budget afin, de dire Richard Perreault lors de son discours, «d’améliorer la qualité de vie des citoyens et citoyennes de Blainville» .

C’est ainsi qu’au nombre des travaux annoncés, soulignons ceux qui seront réalisés sur le boulevard de la Seigneurie, à compter de mai, et qui devraient se poursuivre tout l’été. Entre la sortie 25 et la route 117, la fondation et l’asphalte de la portion sud du boulevard, en direction est, seront complètement refaites, ce qui risque de causer des maux de tête aux commerçants qui opèrent sur cette artère.

«Il y aura évidemment des impacts, et, avec les chiffres que nous avons, ce sera difficile de les minimiser» , de dire Richard Perreault, faisant référence à une étude récente selon laquelle l’achalandage global de l’intersection «Michèle-Bohec/de la Seigneurie» s’élève à 3 490 véhicules à l’heure, le matin, en période de pointe, et à 4 320 véhicules à l’heure, le soir.

«Nous allons essayer d’aider du mieux que l’on peut nos citoyens corporatifs, c’est certain!» assure toutefois Richard Perreault.

Au nombre des bonnes nouvelles, il a d’ailleurs confirmé que le lien cyclable qui reliera Blainville à Sainte-Anne-des-Plaines et Terrebonne est sur le point de se réaliser, ce qui leur sera bénéfique.

Relation harmonieuse avec l’AGAB

Heureusement, la relation entre la Ville de Blainville et l’Association des gens d’affaires de Blainville n’a jamais été aussi harmonieuse, selon les dires des deux parties. C’est que depuis septembre, deux représentants de la Ville (Michel Lacasse, directeur général, et Liza Poulin, conseillère), siègent sur le conseil d’administration du regroupement de gens d’affaires, ce qui facilite la communication, de dire Michel Limoges, président de l’AGAB.

«Nous collaborons régulièrement avec la Ville, sur le dossier de l’affichage et sur la promotion de l’achat local, notamment. Un rapprochement s’est réellement opéré au cours de la dernière année. Plutôt que de travailler en silo, nous travaillons ensemble. Nous sommes ravis de cela!»

«En fait, de conclure Richard Perreault, cette relation privilégiée est saine puisque les deux partenaires s’entendent sur les objectifs fondamentaux. Nous avons tous à cœur le devenir économique de Blainville et notre prospérité.»

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top