- PUBLICITÉ -
Sylvie Surprenant, mairesse, Sainte-Thérèse, GEST, budget 2021, entreprises, commerces, bureaux,

La mairesse de Sainte-Thérèse, Sylvie Surprenant, et le directeur du Service d’urbanisme et du développement durable, Nicola Cardone, étaient accueillis dans les studios de TVBL, par la présidente du GEST, Marice-Chantale Desjardins.

Résilience et collaboration ont fait la différence

Sylvie Surprenant à la rencontre du GEST

C’est devenu une tradition de début d’année, la mairesse de Sainte-Thérèse, Sylvie Surprenant, est allée à la rencontre des membres du Groupement des entreprises de Sainte-Thérèse (GEST), le mardi 26 janvier, à qui elle a exposé les grandes lignes du budget municipal adopté en décembre et les projets pour l’année à venir.

Il va sans dire que cette rencontre s’est déroulée de façon virtuelle, la mairesse s’adressant à son auditoire en direct des studios de TVBL, en présence (physique et dûment distanciée) de la présidente du GEST, Marie-Chantale Desjardins, et du directeur du Service de l’urbanisme et du développement durable à la Ville de Sainte-Thérèse, Nicola Cardone.

Ce budget équilibré (avec l’aide du provincial), à hauteur de 59 502 100 $ et adopté dans le contexte sans précédent de la pandémie de COVID-19, a rappelé la mairesse de Sainte-Thérèse, est également assorti d’un gel des taxes foncières pour l’ensemble des contribuables, tant pour les secteurs résidentiel commercial et industriel.

«Une ville n’est rien sans son milieu, ses citoyens, ses commerçants», a exprimé Mme Surprenant en soulignant la capacité de tout un chacun de s’adapter et de se réorganiser. «Il faut continuer, aller de l’avant, se réinventer et user de créativité», a-t-elle ajouté, soulignant qu’il s’agit là de qualités propres aux entrepreneurs. «Je suis fière de l’ouverture de chacun, de la collaboration et de la résilience de tous. Travailler en synergie fait toute la différence. Il faut maintenir l’unité», a-t-elle souhaité.

La mairesse a également pointé que le programme triennal d’immobilisations prévoyait notamment des investissements de 16 652 700 $ pour la seule année 2022, dont une bonne portion de près de 50 % serait consacrée à la construction d’un aréna, si les subventions attendues des paliers supérieurs de gouvernements sont acceptées. Les espoirs seraient raisonnablement bons, a-t-elle suggéré.

Nouvelle entente de deux ans

Revenant sur la relation entre le GEST et son administration, qui date de 2014, la mairesse soulignait qu’une nouvelle entente venait d’être signée pour deux ans. Il en a résulté des initiatives économiques diverses, comme les Terrasses du Village, l’été dernier, un exemple que la mairesse a choisi parmi d’autres parce que ce projet de collaboration est né dans le contexte que l’on sait. «Ce projet a permis aux commerces de fonctionner et aux citoyens de visiter le Village», de rappeler la mairesse, alors que la Ville consentait notamment à fermer une partie de la rue Blainville à la circulation automobile. «Il y a une fenêtre d’ouverture pour que ça continue l’été prochain, COVID ou pas», de préciser Mme Surprenant, tout en rappelant que les commerçants pourraient à nouveau bénéficier d’un report du paiement taxes, en 2021, une mesure destinée à donner un peu d’air à ceux qui ont été durement touchés par la pandémie.

Bien entendu, il a été question du grand chantier de la rue Turgeon, qui se poursuivra en 2021, mais qui ne fera plus l’objet de fermetures prolongées du côté de cet artère routier. Le gros est fait, pour ainsi dire. «On en est rendu à des interventions ponctuelles», de dire la mairesse, en parlant de travaux qui ne causeront pas des irritants aussi considérables que ceux qu’on a connus dans les deux premières phases d’un chantier qu’elle a désigné comme étant le plus grand projet jamais réalisé à Sainte-Thérèse.

Renouveau urbain

Dans le segment qui lui était attribué, le directeur su Service d’urbanisme et du développement durable, Nicola Cardone pour faire la nomenclature des différents projets de construction d’immeuble à logements (leur phase d’avancement varie) qui portent des noms comme Quartier Belmont, Le Ste-Thé, Viva Cité, Le Phare (pour n’en nommer que quelques-uns et qui s’inscrivent, dit-il dans une dynamique de renouveau urbain. Leur succès est probant puisque la totalité des logements annoncés ont trouvé preneur. Des maisons de villes, des maisons à trois ou quatre logements, des rénovations en milieu scolaire, des immeubles à bureaux, sans oublier le centre récréatif aménagé à la Plaza Ste-Thérèse par le pilote automobile Alex Tagliani, s’ajoutent à ce renouveau dont parlait M. Cardone.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours IGA Daigle
- PUBLICITÉ -
Top