- PUBLICITÉ -
Quel avenir pour les anciens de General Motors?

(Photo Michel Chartrand)

Quel avenir pour les anciens de General Motors?

Crise dans le secteur manufacturier automobile

Qu’arrive-t-il avec les pensions et les avantages que possèdent les anciens employés de l’usine de Geneal Motors de Boisbriand? L’usine est disparue du paysage des Basses-Laurentides depuis bientôt huit ans (c’était en août) et sa fermeture avait engendré près de 300 mises à pied. Selon le président du Club des retraités de GM, Eddy Roussy, un peu plus de 250 retraités vivent encore dans les différentes MRC de la couronne nord.

«La fermeture de GM, à Boisbriand, a été un choc pour l’ensemble des travailleurs de l’usine. Même si nous avions eu le sentiment que l’usine allait fermer bien avant, il y a eu des travailleurs qui ont gardé espoir», de souligner ce dernier.

Dans la foulée des mauvaises nouvelles entourant la faillite du géant de l’automobile, les anciens employés ont été replongés dans l’inquiétude quant à leur avenir financier. «Lors des négociations avec les différents partis et la tempête médiatique, le téléphone n’a pas arrêté de sonner au local. Les gens étaient vraiment inquiets et avaient beaucoup de questions», d’expliquer M. Roussy.

Pour le président du Club des retraités, les récentes négociations avec les représentants du syndicat et les gens de GM ont démontré une volonté de la part de l’entreprise de maintenir ses engagements. «Je pense que nous avons en main la dernière vraie entente entre GM et le syndicat», estime M. Roussy, indiquant que les pertes sont plutôt minimes considérant la situation.

Au chapitre des négociations, il semble que le syndicat ait obtenu un engagement qu’il n’y aurait pas de coupures dans le salaire de base, pas de coupures dans les pensions, le maintien du programme de prestations supplémentaires de chômages ainsi que le maintien de toutes les ententes de restructurations antérieures. Par ailleurs, l’actuelle indexation non intégrée de 0,05 $ l’heure reste inchangée jusqu’en juin 2021 et les rajustements d’indexation seront réactivés à compter de juin 2012.
«L’ensemble de nos membres a reçu notre revue L’Action où l’on présente les différents points en négociations. Ils peuvent toujours téléphoner au local pour des renseignements», de mentionner le président du comité des retraités.

Quel sera l’avenir pour General Motors? Pour le président du syndicat, GM vit seulement des moments de turbulences. «GM va toujours exister. La compagnie va garder ses principaux modèles connus et appréciés comme Chevrolet, Cadillac, etc. GM va revenir avec modèles davantage au goût du jour», pense M. Roussy. Pour plus de détails sur l’entente, vous pouvez joindre le local du syndicat en composant le 450-437-1630.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top