- PUBLICITÉ -
«Que les citoyens aillent voter»

(Photo Michel Chartrand)

«Que les citoyens aillent voter»

Punir les libéraux de cette élection prématurée

Le député sortant Pierre Gingras avait bénéficié d’un vent de changement, il y a moins de deux ans de cela, pour donner le comté de Blainville aux adéquistes, en défaisant le péquiste Richard Legendre. «Ce n’est plus une élection PQ versus ADQ», d’alléguer celui qui réclame que les citoyens aillent voter, afin de punir, dit-il, les libéraux de cette élection prématurée.

Un fort taux de participation de l’électorat à 77,33 % lui avait donc valu une majorité de 41,84 %, sur le vote de 2007, soit 3 547 voix supplémentaires qui faisaient de Pierre Gingras le député de Blainville, mais aussi le président du caucus de l’opposition officielle, ainsi que le porte-parole de la métropole, de même qu’aux affaires étrangères.

Envers ses adversaires locaux, l’adéquiste se questionnait à savoir dans quel comté s’est impliquée son adversaire libérale Johanne Berthiaume, dont il affirme qu’elle aura été absente sur le terrain, tout en s’interrogeant quant à l’exactitude des propos du péquiste Daniel Ratthé, en ce qui concerne le nombre de groupes de médecins de famille dans le comté. «Attention aux péages à Montréal», de renchérir le député dans l’expectative d’une victoire de l’équipe de Jean Charest.

Les transports demeurent donc une dimension importante pour la Rive-Nord et le député de rappeler le récent passage de son chef, Mario Dumont, lequel s’était engagé au parachèvement de l’Autoroute 19, avec une voie réservée au transport collectif. L’homme de nous rappeler que son parti, fortement représenté dans la région, avait amélioré la circulation dans la jonction de l’autoroute 640 et de la route 335, de même que sur l’échangeur des autoroutes 640 et 15.

Au chapitre des infrastructures, ce sont les installations sportives de Blainville et de Sainte-Anne-des-Plaines qui ont été bonifiées au cours de ce mandat écourté de l’adéquiste à l’Assemblée nationale.

En ce qui a trait aux politiques nationales, Pierre Gingras de rappeler que l’Association démocratique du Québec se distingue en promulguant une allocation de 100 $ par semaine aux enfants d’âge préscolaire hors garderie; un crédit d’impôt de 50 % sur les prêts hypothécaires; une exemption fiscale sur les premiers 5 000 $ retirés d’un REER; une allocation de 1 200 $ aux personnes handicapées occupant leur domicile.

Un système de santé mixte public-privé demeure la solution aux attentes en chirurgie comme dans les urgences, pour l’ADQ, et un réinvestissement en éducation viserait à favoriser la réussite scolaire.
«Les citoyens doivent exprimer leur colère envers les bonnes personnes», de rappeler Pierre Gingras, en constatant qu’il aura fallu combattre le désintéressement des électeurs pendant une bonne moitié de la campagne, que Jean Charest a appelée sous prétexte d’une impossibilité à diriger dans un gouvernement minoritaire.
«Mes engagements électoraux ont été respectés», de conclure le député en ce qui concerne cette moitié de mandat, lequel espère bien préserver son siège, le 8 décembre prochain, journée électorale qu’il conclura, à compter de 21 h, au Golden Night Club du 586, boulevard Curé-Labelle, à Blainville.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top