- PUBLICITÉ -
Paysanne gelato: une entreprise familiale qui goûte bon

Caroline

Paysanne gelato: une entreprise familiale qui goûte bon

Sitôt le pas de la porte franchi, on sait qu’on ne pourra pas résister aux délices qui s’étalent devant nos yeux. À portée de main et de papilles se trouve une panoplie de variétés de gelati aux couleurs franches et invitantes, des yogourts glacés, des sorbets et granita et des pâtisseries au gelato (cannoli, barres de gelato et gâteau).

Bienvenue chez Paysanne gelato, une gelateria dans la plus pure tradition italienne dont l’histoire, d’abord écrite par le père, Denis Beetz, se poursuit aujourd’hui grâce à ses deux enfants, Caroline et Jean‑François. «J’ai toujours eu du plaisir à travailler», évoque le patriarche. Alors quand, en 1988, la crèmerie La Paysanne, située à Chomedey, a été mise en vente, il y a vu une occasion d’affaires et une autre raison de se faire plaisir. Vingt‑cinq ans plus tard, il y est toujours, malgré la relève assurée par ses enfants. «Mon père, on ne peut pas s’en passer», souffle sa fille, Caroline.

Mais Paysanne gelato, c’est aussi une histoire de famille élargie, qui va de la petite‑fille de Denis, Emmie, à la tante Jocelyne, en passant par le cousin Jean‑Simon, le beau‑frère Robert et tous les autres; c’est qu’ils sont nombreux à mettre la main à la pâte. «On ne peut pas tous les nommer… on ne veut pas en oublier», craint Jean‑François.

Virage

En 2009, plus de vingt ans après l’acquisition de La Paysanne par la famille Beetz, l’entreprise a pris un virage. Un geste devenu nécessaire afin de faire sa marque dans l’industrie, et qui a aussi coïncidé avec l’arrivée en poste de la nouvelle génération de Beetz, Caroline à la production et au contrôle de la qualité et Jean‑François au marketing. «J’ai axé ma maîtrise en gestion uniquement sur l’entreprise de mon père», indique Jean‑François. Quand il a terminé ses études, en 2007, sans même se poser la question, il a rejoint sa sœur à la direction de l’entreprise.

Aujourd’hui, frère et sœur, solidement encadrés par leur père, ont fait de leur entreprise familiale – maintenant devenue Paysanne gelato – une gelateria où tout est fait à la main, à partir d’une cuisine ultramoderne dont les équipements proviennent tous d’Italie. C’est dans cette cuisine que les soixante variétés de gelati (gâteau au fromage, mille‑feuille!) sont soigneusement fabriquées puis inspectées par Caroline avant d’être livrées. L’an prochain, le frère et la sœur espèrent ouvrir quatre autres gelaterias.

Outre les gelaterias de Sainte-Thérèse, Blainville (Fontainebleau) et Chomedey, on retrouve aussi des comptoirs de Paysanne gelato au Carrefour Laval, Fairview Pointe-Claire, Place Laurier à Québec et au Centre Eaton, à Montréal.

Le siège social et l’usine de production sont situés à Boisbriand. Quelque 85 employés travaillent pour l’entreprise, dont 10 à l’usine de production. Et preuve que l’entreprise est désormais au goût du jour, sa page Facebook compte plus de 13 000 fans. Ah oui, Paysanne gelato se fait aussi un devoir de faire goûter ses gelati gratuitement à sa clientèle…

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top