- PUBLICITÉ -

Antoine St-Jean, l’un des quatre nouveaux copropriétaires du Club de golf Le Champêtre.

«On veut que les golfeurs s’y sentent plus que jamais comme chez eux»

De nouveaux propriétaires au Club de golf Le Champêtre

C’est sous la direction d’un nouveau groupe de quatre propriétaires que la saison 2021 du Club de golf Le Champêtre prendra son envol d’ici quelques semaines. Et ces derniers, avec en tête le professionnel de golf Antoine St-Jean, souhaitent que les golfeurs de tous âges, membres et non membres, s’y sentent plus que jamais comme chez eux, que ce soit sur le terrain ou autour de la table pour manger.

Un peu à la surprise de tous, le club de golf situé à Sainte-Anne-des-Plaines a changé de mains, alors que Sylvain Beaulne, qui en était copropriétaire avec son fils Jean-Sébastien, a décidé de s’en départir au mois de décembre dernier. Les deux hommes de Saint-Eustache avaient acquis ce terrain de golf six ans plus tôt, en décembre 2014.

Une transaction inattendue

Le nouveau groupe de propriétaires, dans lequel on retrouve Antoine St-Jean et sa conjointe Veronica Elisii, mais aussi un couple de leurs d’amis, ne s’attendait pas à terminer l’année 2020 en concluant une telle transaction, et surtout pas pour ce parcours de 18 trous qui a accueilli ses premiers golfeurs en 2003.

«Quand M. Beaulne et son fils Jean-Sébastien ont eu vent de rumeurs laissant entendre je voulais acquérir un terrain, ils ont demandé à me rencontrer pour me proposer quelque chose. Ils m’ont alors dit que le terrain n’était pas nécessairement à vendre; mais peut-être que oui, à la bonne personne. Je connais M. Beaulne depuis longtemps, tout comme son fils, et il m’a toujours dit que je serais son premier contact s’il se décidait à vendre. J’ai appelé mes partenaires, nous avons regardé cela et ça s’est réglé assez rapidement, en quatre ou cinq mois», de relater celui qui, ces deux dernières années, était professionnel au Club de golf Les Quatre Domaines, à Mirabel, en plus d’être entraîneur en chef à l’Université McGill.

La redécouverte du golf

Professionnel de golf depuis 20 ans, Antoine St-Jean souhaite maintenant, après l’année record qu’a connue l’an dernier le parcours anneplainois en terme d’achalandage, poursuivre sur cette lancée. «Moi, je viens de franchir le cap des 40 ans. Mon groupe d’âge s’est rendu compte, avec la COVID-19, que jouer au golf, c’est le fun, que c’est un sport familial, qu’on peut pratiquer avec les amis, peu importe son niveau de jeu. On veut démocratiser en partie le terrain, le rendre accessible en offrant des activités et des programmes vraiment le fun pour tout le monde, enlever le côté «club house». On veut ouvrir nos portes et que les gens sentent qu’ils sont les bienvenus, qu’ils sont acceptés, tout en gardant une certaine étiquette et en respectant le terrain de golf», d’indiquer Antoine St-Jean, qui vise donc à avoir le «bon mix» entre membres et grand public.

«On ne veut pas refuser un golfeur parce que ce n’est pas le type de joueur qu’on veut, mais plutôt lui dire: viens, au Club de golf Le Champêtre, on peut t’améliorer et faire en sorte que tu te sentes à l’aise sur le terrain. Le but, c’est d’améliorer la game et que les gens aient du plaisir», d’ajouter le golfeur qui anticipe de belles années à venir avec l’arrivée d’adeptes de son groupe d’âge qui ont préféré, plus jeunes, d’autres sports.

Une 19e saison à venir

Ceci dit, les golfeurs seront heureux d’apprendre que la 19e saison du Club de golf Le Champêtre débutera assurément plus tôt que l’an dernier, alors que les premiers élans sur les tertres de départ n’avaient été possibles qu’à partir du 20 mai.

«On s’attend à ce que ça commence fin avril, début mai; donc, ça nous donnera une vingtaine de jours de plus que l’an dernier. On pourrait ouvrir demain matin, mais le terrain n’est pas prêt pour le moment», de conclure celui qui voit donc l’un des buts qu’il souhaitait atteindre se concrétiser avec cette acquisition.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top