- PUBLICITÉ -
Octroi d’un prêt de 2,7 millions de dollars à Écolait

(Photo Michel Chartrand)

Octroi d’un prêt de 2,7 millions de dollars à Écolait

Le ministre Blackburn de passage à Sainte-Anne-des-Plaines

De passage à Sainte-Anne-des-Plaines, la semaine dernière, le ministre des Anciens Combattants et ministre d’État à l’Agriculture, Jean-Pierre Blackburn, a annoncé l’appui de son gouvernement à Écolait, une entreprise québécoise spécialisée dans l’abattage et la transformation du veau de lait, située aux limites de Sainte-Anne-des-Plaines, sur le chemin Sainte-Claire, à Terrebonne. Cet appui se traduit par l’octroi d’un prêt de 2,7 millions de dollars, consenti dans le cadre du Plan d’action économique du Canada.

«Cet investissement aidera Écolait à réduire considérablement ses coûts et à améliorer ses opérations, ce qui contribuera, par extension, à ouvrir de nouveaux débouchés aux producteurs québécois sur les marchés nationaux et internationaux», de dire le ministre, d’avis que dans une économie mondiale, le Canada doit pouvoir compter sur une industrie de la viande rouge solide et rentable.

Les améliorations prévues

Du côté de l’entreprise, on précise qu’à partir de ses installations, Écolait transforme annuellement plus de 100 000 veaux élevés par plus de 150 de ses partenaires producteurs. La société, qui exporte 50 % de sa production, joue un rôle important dans l’expansion de l’accès au marché des producteurs du Canada.

L’investissement fédéral aidera donc l’entreprise à réaliser d’importantes économies qui auront pour effet d’augmenter la rentabilité de l’usine et celle de ses partenaires. De fait, grâce à ce financement, Écolait prévoit injecter un peu plus de 5,5 millions de dollars dans ses projets de développement au cours des trois prochaines années.

Parmi les améliorations prévues, mentionnons l’agrandissement et la rénovation du quai d’expédition, l’agrandissement de l’espace d’accueil des veaux, le développement de nouveaux produits (récupération de sang) et l’installation de nouveaux équipements.

Soulignons en terminant que depuis sa création, en 1979, Écolait a réalisé plusieurs acquisitions et compte maintenant quelque 350 employés. L’entreprise détient 61 % des parts du marché québécois et 68 % du marché canadien. Un grand nombre de ses employés résident à Sainte-Anne-des-Plaines.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE

Concours restos de l'été
- PUBLICITÉ -
Top