- PUBLICITÉ -

Captation visuelle de Google Map – L’entreprise La Petite Bretonne est située à Blainville.

Nouveau contrat de travail à La Petite Bretonne

Les 80 salariées qui travaillent aux installations de La Petite Bretonne, à Blainville, où on fabrique des viennoiseries et des croissants, ont ratifié un contrat de travail qui prévoit un important rattrapage salarial.

Les salaires augmenteront ainsi en moyenne de 12,5 % la première année. Au total, les hausses salariales totaliseront 28,5 % sur les sept années du contrat.

Plusieurs primes ont été augmentées et un congé mobile a été ajouté. La part des primes d’assurance collective assumée par l’employeur est haussée, passant de 25 % à 50 % du coût de l’assurance.

«Nous sommes très fiers de ce nouveau contrat. Les attentes des membres étaient élevées, tous voulaient un rattrapage salarial. On est arrivé à négocier un contrat avantageux, à la hauteur des attentes», d’expliquer, dans un communiqué de presse, la présidente de l’unité syndicale de la section locale 7625 du Syndicat des Métallos, Céline Bélanger.

Le rattrapage salarial de la première année portera les salaires entre 16,95 $ et 19,30 $ l’heure. Soulignons que le contrat a été ratifié dans une proportion de 91 % des membres.

«J’aimerais souligner le travail exemplaire du comité de négociation, qui a su être à l’écoute des membres, ce qui a permis d’atteindre les objectifs», de faire valoir, de son côté, le coordonnateur des Métallos pour la région Nord/Nord-Ouest, Benoit Locas.

Rappelons que le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top