- PUBLICITÉ -
Nörskin: la beauté au naturel

(Photo Geneviève Blais) Les trois entrepreneurs à l'origine de Nörskin: Catherine Vaillancourt, Bruno Bourget et Dominique Sirard.

Nörskin: la beauté au naturel

Sans trop savoir dans quoi ils s’embarquaient, mais franchement convaincus de la pertinence de leur projet, Catherine Vaillancourt, Bruno Bourget et Dominique Sirard ont décidé de passer à l’action et d’ouvrir, à Blainville, leur propre boutique de soins et cosmétiques naturels et biologiques. Ainsi est née Nörskin.

Le parcours de ces trois jeunes entrepreneurs n’a rien d’ordinaire. Catherine évolue depuis plus de dix ans dans le domaine des cosmétiques, ce qui l’a amenée à prendre en charge des comptoirs de vente et à découvrir toutes les vertus des produits de beauté naturels. Elle explique que la naissance de son enfant et le fait de côtoyer des clientes qui étaient en rémission du cancer l’ont incitée à revoir la composition de son étui à maquillage.

«En 2012, j’ai fait mon propre virage. J’ai troqué ma trousse conventionnelle pour du maquillage plus naturel.» C’est d’ailleurs elle qui a initié son associée et amie d’enfance, Dominique, à ce type de produits, alors que cette dernière vivait encore au Nunavik.

En effet, Bruno et Dominique sont revenus dans la région en mars 2018 après cinq années passées dans le Grand Nord québécois. Le jeune homme travaillait au sein d’un centre de crise en santé mentale, tandis que sa conjointe œuvrait à titre de travailleuse sociale.

Avec Nörskin, Dominique renoue avec son premier domaine d’études, l’esthétisme. «Quand je revenais dans le coin, j’en profitais pour me procurer des produits de beauté naturels. Mes amies, au Nunavik, étaient emballées. Il y a eu un véritable engouement et cela m’a redonné la passion pour l’esthétisme et les cosmétiques» , mentionne-t-elle.

Petit à petit, l’idée de se lancer en affaires a fait son chemin. De façon plutôt autodidacte, si ce n’est de l’aide fournie par le conseiller au développement économique et entrepreneuriat à la MRC de Thérèse-De Blainville, Steve Mitchell, les trois entrepreneurs ont élaboré leur plan d’affaires, attaché leur financement, trouvé un local sur le boulevard Curé-Labelle et ont foncé. «Au début, j’ai fait un peu d’anxiété. Mais j’ai confiance en la vie et en mes compétences» , affirme Bruno, à qui ont été confiées l’administration et les finances de l’entreprise.

L’expérience Nörskin

Chez Nörskin, on retrouve des cosmétiques, bien entendu, mais aussi une série de produits naturels, tels des crèmes pour la peau, des parfums, des brosses à dents, des produits d’hygiène féminine, des shampoings et des savons pour toute la famille. En accord avec le concept «zéro déchet» , il est aussi possible de s’y procurer des produits ménagers en vrac, comme du détergent à lessive et du liquide à vaisselle. Des soins esthétiques y sont également offerts, sans oublier la manucure, la pédicure et l’épilation définitive à la lumière intense pulsée (IPL).

Catherine en convient. Le projet se veut audacieux, mais les trois associés sont convaincus et convaincants. «On veut être une référence et faire découvrir aux gens les soins et cosmétiques naturels» , dit-elle.

«Dans nos vies, nous sommes des gens rassembleurs et on veut transposer cela dans notre entreprise» , renchérit Bruno.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours 3 BBQ !
- PUBLICITÉ -
Top