- PUBLICITÉ -
Mikaël Kingsbury veut promouvoir la région où il a grandi

Photo Benoît Bilodeau

Claude Desjardins et Nancie Ferron, président et vice-présidente de Tourisme Basses-Laurentides, pourront compter sur Mikaël Kingsbury comme porte-parole de la région jusqu’au mois de décembre 2021.

Photo Benoît Bilodeau

Les maires Pierre Charron et Denis Martin, ainsi que les représentants de Tourisme Basses-Laurentides que sont Nancie Ferron, vice-présidente, Claude Desjardins, président, et Marie-Claude Granger, directrice générale, tous satisfaits de voir Mikaël Kingsbury travailler à leurs côtés.

Photo Benoît Bilodeau

Le double médaillé olympique Mikaël Kingsbury a été accueilli chaleureusement par le président de Tourisme Basses-Laurentides, Claude Desjardins.

Mikaël Kingsbury veut promouvoir la région où il a grandi

Porte-parole de Tourisme Basses-Laurentides

Après avoir fait connaître le Canada et le Québec à travers le monde grâce à ses étincelantes performances comme skieur acrobatique en bosses, le double médaillé olympique Mikaël Kingsbury fera maintenant de même pour la région dans laquelle il a grandi, celle des Basses-Laurentides.

Et il le fera à titre de tout premier porte-parole de Tourisme Basses-Laurentides (TBL), un regroupement qui a le mandat de promouvoir les attraits et activités d’un territoire regroupant les municipalités des MRC d’Argenteuil, de Mirabel, de Deux-Montagnes et de Thérèse-De Blainville.

S’il est né à Sainte-Agathe-des-Monts, Mikaël a plutôt grandi à Oka, où il a résidé neuf ans, puis à Deux-Montagnes, les années suivantes et jusqu’à tout récemment. Encore aujourd’hui, s’il a choisi pour des raisons pratiques de demeurer à Montréal, Deux-Montagnes et la région immédiate sont toujours bien ancrées dans son cœur puisque ses parents et sa famille y résident et y travaillent, tout comme ses amis. Des gens qu’ils n’hésitent pas à revenir voir lorsque le temps lui permet.

- Publicité -

C’est lors d’un 5 à 7 tenu au Centre d’art La petite église, à Saint-Eustache, que le président et la vice-présidente de TBL, Claude Desjardins et Nancie Ferron, ont officiellement dévoilé le nom de ce porte-parole qui fera la promotion des Basses-Laurentides jusqu’au mois de décembre 2021, selon une entente intervenue en ce sens. Et le plus beau, c’est que Mikaël s’est lui-même proposé pour voir ce qu’il pouvait faire pour sa région. Et comme Tourisme Basses-Laurentides songeait à se doter d’un porte-parole, l’affaire a, comme on dit, vite été conclue!

Un beau cadeau pour tous

Et M. Desjardins n’a pas fait trop de mystère, lors de ce 5 à 7, sur le nom de ce porte-parole quand il a parlé du passage de celui-ci à Sotchi en 2014, puis à Pyeongchang en 2018.

«Notre région est merveilleuse et celle-ci nous gâte depuis plusieurs années. Aujourd’hui, c’est à notre tour de la gâter en lui offrant la voix d’une personne bien spéciale; une personne qui connaît la région comme le fond de sa poche. C’est un gars de chez nous qui sait comment faire pour rassembler les foules. Il nous l’a démontré lors de ses passages aux Jeux olympiques. Son arrivée à nos côtés pour les trois prochaines années est un véritable cadeau pour la région. Quand il nous a approchés pour collaborer avec Tourisme Basses-Laurentides, on n’en croyait pas nos oreilles, ça ne se pouvait pas que cela arrive comme ça! Aujourd’hui, on est flattés et privilégiés d’avoir un porte-parole d’une telle envergure» , a mentionné le président de TBL avant de présenter officiellement Mikaël Kingsbury.

«Je suis vraiment fier d’être le porte-parole de Tourisme Basses-Laurentides. J’ai grandi ici depuis que je suis tout jeune. J’ai la chance de faire rayonner le Canada et le Québec à travers le monde entier. Je cherchais un moyen de faire quelque chose pour mon monde, pour ma région, l’endroit où je reviens toujours après mes entraînements, mes compétitions. Un endroit où j’aime célébrer, où je me sens à la maison. Cette chance, c’est aussi un cadeau pour moi. Nous avons une super belle région et celle-ci mérite de se faire reconnaître encore plus» , a immédiatement dit le nouveau porte-parole.

Un «coup de circuit»

En entrevue, quelques minutes avant ce dévoilement, M. Desjardins et Mme Ferron ont précisé que le mandat de Mikaël Kingsbury sera donc de mieux faire connaître la région des Basses-Laurentides comme destination touristique et d’excursion d’un jour, puisqu’à 30 minutes de Montréal seulement. La clientèle du grand Montréal est dans la mire, mais aussi celle de la région immédiate.

L’arrivée de Mikaël Kingsbury a été bien accueillie lors de ce 5 à 7, le préfet de la MRC de Deux-Montagnes, Denis Martin, également maire de Deux-Montagnes, n’hésitant pas à dire que «Tourisme Basses-Laurentides avait frappé un beau de coup de circuit» dont bénéficiera l’ensemble des municipalités de la région.

Quant au maire de Saint-Eustache, Pierre Charron, il a, lui, parlé de la «grande générosité de Mikaël Kingsbury» à l’égard de sa région dans laquelle il est bien enraciné.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Voyagez avec Vasco
- PUBLICITÉ -
Top