- PUBLICITÉ -
On reconnaît l’équipe du député fédéral de Thérèse-De Blainville, Ramez Ayoub : Michèle Tremblay, Karine Parizeau, Michael Arty Ghannoum, Ramez Ayoub, Adriana Mondragon et Chantal Lepage.

Mentorat et yogourt au menu

Midi d’affaires de la CCITB

À l’occasion du plus récent Midi d’affaires de la Chambre de commerce et d’industrie Thérèse-De Blainville (CCITB), tenu le 19 avril, 11 mentors de la cellule de mentorat Thérèse-De Blainville ont été honorés pour leur implication bénévole. Martin Valiquette, directeur général de Laiterie Chalifoux, était par ailleurs le conférencier invité.

Les mentors qui ont reçu cette reconnaissance du Réseau M sont Armando De Medeiros, Caroline Thibault, Chantal Bédard, Cléo Maheux, Gilles Chaumillon, Jean-Claude Boies, Michel Dubreuil, Nathalie Lachance, Serge Bohec, Serge Dion et Yves Guindon.

«Ces reconnaissances sont basées sur le nombre de dyades, soit les jumelages mentor-mentoré, ainsi que la participation aux formations et aux événements offerts par le Réseau M» , a indiqué, par communiqué de presse, Caroline Du Paul, de la CCITB, avant de remercier, «pour un service hors pair» , les autres mentors de la cellule, que sont François Cantin, Stéphan Charron, Jean Fontaine, Yvon Fournier, Kathleen Grohman, Julie Lalonde, Jean Lapointe, Pierre Maisonneuve, Alain Martineau, Dominic Prégent, Liane Sangollo et Martin Thibault.

Soulignons que le Réseau M a pour objectif d’offrir à tous les entrepreneurs qui le désirent, un service d’accompagnement de haut calibre par des gens d’affaires d’expérience.

Créateur de tendances laitières

Une fois les mentors honorés, ce fut au tour de Martin Valiquette, directeur général chez Laiterie Chalifoux, de monter sur scène. Pendant une trentaine de minutes, il a partagé avec son auditoire, composé majoritairement d’entrepreneurs locaux, membres de la CCITB, la stratégie marketing derrière les produits laitiers Riviera. Il a notamment parlé de la difficulté pour une PME de se payer une campagne publicitaire. Pour illustrer son propos, il a comparé les grandes entreprises à de géants paquebots qui ont toutes les ressources inimaginables à leur portée, tandis que la PME est davantage un petit bateau de type Zodiac qui tente tant bien que mal d’avancer sur une mer tumultueuse.

«Quand le paquebot arrive, on se tasse, mais l’avantage que nous avons, en tant que PME, c’est notre vitesse de réaction et notre agilité» , a-t-il dit avant d’ajouter, à titre d’exemple, que lorsqu’il travaillait chez Yoplait, une multinationale, cela prenait plus d’un an de travail pour lancer un produit, tandis que chez Riviera, il en a lancé 50, en deux ans.

«Chez Riviera, a poursuivi celui qui œuvre dans le domaine agroalimentaire depuis 23 ans, nous avons choisi d’être des créateurs de tendances laitières, car notre vitesse de réaction est plus rapide. Nous avons voulu être le Steve Jobs de l’alimentation et jusqu’à date, ça va bien!»

Les Midis d’affaires de la CCITB ont lieu sur une base mensuelle au Centre communautaire et culturel Thérèse de Blainville. Pour en apprendre davantage ou connaître l’identité des prochains conférenciers, il suffit de visiter le [ccitb.ca].

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top