- PUBLICITÉ -

Lisanne Daoust, esthéticienne de l'année.

Lisanne Daoust, esthéticienne de l’année

Investie envers sa clientèle et toujours à l’affût des meilleures pratiques, la fondatrice de Concept Dermo Esthétique, à Rosemère, voit son travail être reconnu de belle façon. Lisanne Daoust a remporté le prix de l’Esthéticienne de l’année 2019, lors du tout premier congrès des Nouvelles Esthétiques Canada, tenu en mai dernier.

«C’est un privilège» , souligne Mme Daoust qui agira à titre d’ambassadrice pour le domaine esthétique tout au long de l’année.

Sa candidature a été retenue parmi une centaine, en raison de la qualité des soins qu’elle offre, de son approche client, de sa personnalité et de son dynamisme. Passionnée et femme d’affaires aguerrie, celle-ci fait preuve d’une grande rigueur qui se manifeste par une volonté d’amélioration continue, mais aussi par un désir de faire rayonner le métier d’esthéticienne, autant d’éléments qui lui permettent de se démarquer.

«Les esthéticiennes, on ne fait pas juste poser de la crème. On est la première ligne de détection de cancer de la peau» , fait-elle valoir, tout en insistant sur l’importance d’être à l’affût des nouvelles avancées et de ne pas hésiter à référer les clients vers les ressources appropriées, au besoin.

Celle-ci voit d’ailleurs d’un bon œil l’instauration de la norme professionnelle Soins personnels Québec, qui permet une reconnaissance des compétences des esthéticiennes. «Elle n’est pas obligatoire encore, mais c’est quelque chose qui est appelé à être plus connu et reconnu» , dit-elle.

Se faire confiance

En 2011, après sept ans à évoluer dans le domaine hautement compétitif de l’esthétique, Lisanne Daoust a décidé de se lancer en affaires et de fonder la clinique Concept Dermo Esthétique, à Rosemère. «J’ai réalisé mon rêve d’avoir ma propre entreprise.»

Ne comptant pas ses heures, suivant plusieurs formations spécialisées et s’investissant avec passion dans son travail, elle a su établir une relation de confiance avec sa clientèle et acquérir une belle notoriété. Saskia Thuot, animatrice télé, et Ingrid Falaise, chroniqueuse télé et écrivaine, sont d’ailleurs ambassadrices de l’institut.

«C’est fondamental, en tant qu’entrepreneure, de se fier à son instinct, d’établir ses objectifs et ses valeurs et de ne jamais s’en éloigner» , témoigne-t-elle.

Forte de ses 15 ans d’expertise en esthétique, Mme Daoust envisage maintenant de partager son expérience et de faire du mentorat auprès de jeunes entrepreneures, elle qui concilie avec brio son rôle de maman et de femme d’affaires. «L’entrepreneuriat au féminin, ça me passionne, ça m’interpelle» , dit-elle.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top