- PUBLICITÉ -
Les maires Blanchette et Comtois parlent de leurs projets à venir

Les Maires Blanchette Et Comtois Parlent De Leurs Projets à Venir

Les maires Blanchette et Comtois parlent de leurs projets à venir

Chambre de commerce de Bois-des-Filion–Lorraine

À la tête de Bois-des-Filion et de Lorraine depuis quelques mois à peine, Gilles Blanchette et Jean Comtois ont eu l’occasion de mieux se faire connaître des gens d’affaires de leurs deux villes, du moins comme nouveaux maires, eux qui étaient, en janvier dernier, les conférenciers invités de la Chambre de commerce de Bois-des-Filion–Lorraine.

À la tête de Bois-des-Filion et de Lorraine depuis quelques mois à peine, Gilles Blanchette et Jean Comtois ont eu l’occasion de mieux se faire connaître des gens d’affaires de leurs deux villes, du moins comme nouveaux maires, eux qui étaient, en janvier dernier, les conférenciers invités de la Chambre de commerce de Bois-des-Filion–Lorraine.

Déjà présents, à titre de participants, à des déjeuners matinaux depuis leur élection, en novembre dernier, les deux maires ont surtout profité de la tribune qui leur était offerte pour rappeler les grandes lignes des budgets adoptés pour l’année à venir et les projets prévus pour 2018.

Un budget sans mauvaise surprise à Bois-des-Filion

«En ce qui nous concerne, à Bois-des-Filion, les perspectives [http://économiques] sont bonnes. Le conseil de la Ville a présenté un budget équilibré et sans mauvaise surprise pour les contribuables. Donc, pour une propriété moyenne, le compte de taxes variera de 1,8 % par rapport à 2017» , a d’abord précisé le nouveau maire de Bois-des-Filion, et ex-conseiller municipal, Gilles Blanchette.

Celui-ci a, par ailleurs, indiqué que, dès cette année, deux projets majeurs connaîtront leur dénouement, celui de la nouvelle bibliothèque-médiathèque, qui doublera la superficie de l’ancienne, et celui du réaménagement de la berge Perron, qui sera dotée de plus de 500 mètres de sentier riverain, d’un quai, d’un abri, de mobilier urbain et de près de 1 000 plants et arbustes à planter.

«Ces deux projets, la bibliothèque et la berge Perron, auront totalisé à terme près de 5 M$ d’investissement» , a tenu à signaler M. Blanchette, non sans mentionner que d’autres projets majeurs, dont la réalisation s’échelonnera sur 2018 et 2019, seront mis de l’avant, notamment la construction d’une nouvelle caserne incendie, le réaménagement du stationnement de l’église Saint-Maurice, la réfection des infrastructures d’égout et d’aqueduc dans diverses rues de la Ville, la poursuite du programme de réfection des rues secondaires et l’aménagement d’une nouvelle bretelle d’accès à l’autoroute 640 depuis le parc industriel, un projet conjoint avec le ministère des Transports du Québec (MTQ) et la Ville de Terrebonne.

Promesse électorale tenue à Lorraine

De son côté, le nouveau maire de Lorraine, Jean Comtois, a insisté sur la promesse faite par son équipe en campagne électorale, à savoir un gel de taxes aux citoyens. , a dit celui-ci d’entrée de jeu.

M. Comtois a aussi indiqué à son auditoire que d’autres actions ont été mises en place, dès janvier, pour donner un coup de pouce financier aux contribuables, puisque ceux-ci peuvent désormais acquitter les paiements de leur compte de taxes en quatre versements au lieu de trois.

«Pour répondre aux besoins et aux attentes des Lorrains, nous mettrons aussi en place, dès 2018, les ressources pour réaliser deux grands projets, à savoir un minicomplexe sportif et une résidence pour aînés. Au cours des dernières années, l’ancien conseil s’est beaucoup concentré sur la réalisation de travaux d’infrastructures. Maintenant, il est temps de revoir nos aménagements horticoles et de planifier le développement des derniers secteurs résidentiels de la ville» , d’ajouter M. Comtois.

Parmi les autres projets de l’équipe du maire Comtois figurent notamment l’investissement de 1 950 000 $ en matière de développement durable, plus spécifiquement pour la gestion des parcs et des espaces verts, l’entretien des bâtiments, la revitalisation et l’embellissement du boulevard De Gaulle, grâce à des travaux de pavage et à des aménagements paysagers, ainsi que l’introduction, au printemps, de deux nouvelles subventions, une pour l’achat de tondeuses électriques, à piles ou manuelle, pour réduire le bruit; et une seconde à l’achat de lames déchiqueteuses pour encourager l’herbicyclage et le feuillicyclage.

Bref, les deux nouveaux maires ont surtout démontré qu’ils affichent beaucoup d’enthousiasme en ce début de mandat, et qu’ils souhaitent d’abord et avant tout que leurs citoyens soient fiers d’habiter dans la ville où ils ont choisi de s’établir, que ce soit à Bois-des-Filion ou Lorraine.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Metro Rosemere
- PUBLICITÉ -
Top