- PUBLICITÉ -
le plaisir de travailler en famille

Chantal Limoges, assistante-gérante, et Johanne Lapointe, copropriétaire de La Porte de la Cuisine, à Sainte-Thérèse. (Photo Geneviève Blais)

La Porte de la Cuisine: le plaisir de travailler en famille

La Porte de la Cuisine

Johanne Lapointe avait 16 ans quand elle a commencé à travailler aux côtés de sa mère à la boutique La Porte de la Cuisine, à Sainte-Thérèse. Trente-huit ans plus tard, elle est toujours en poste, bien déterminée à assurer la pérennité de l’entreprise familiale.

«On est rendu à quatre générations de clientèle» , affirme-t-elle avec fierté. Il faut dire que dans le domaine du commerce au détail, et dans le contexte particulièrement difficile des dernières années, peu d’entreprises peuvent se targuer d’une telle longévité. Le secret: une grande capacité d’adaptation… et une bonne dose de créativité.

La passion de la cuisine

Cécile et Guy Lapointe se sont lancés en affaires en 1980. À l’époque, le commerce proposait des produits et accessoires pour la cuisine, bien sûr, mais aussi des petits électroménagers, des fers à repasser et de la poterie.

Johanne se souvient bien de ce temps où, après l’école, elle allait rejoindre sa mère à la boutique. «Je n’ai jamais eu à me chercher de job» , lance-t-elle avec le sourire. Il lui a bien fallu quelques années avant de se décider à suivre les traces de ses parents, mais ce choix, elle ne l’a jamais regretté. Passionnée de cuisine, elle prend plaisir à dénicher de nouveaux produits et à conseiller les clients.

«Ma journée préférée, c’est le samedi, car on ne fait que du service. En semaine, on doit aussi faire la comptabilité, les commandes, la gestion. Mais le samedi, on se concentre sur les clients» , dit-elle.

Âgés de 78 et 80 ans, ses parents demeurent toujours impliqués dans l’entreprise. M. Lapointe se fait d’ailleurs un point d’honneur d’être présent en magasin, les vendredis matin, afin de faire l’aiguisage des couteaux, un service qui attire des clients d’un peu partout dans la région. Mais c’est Johanne qui voit maintenant à la gestion quotidienne de la boutique, assistée de son bras droit, Chantal Limoges.

À l’affût des nouvelles tendances

Comme la majorité des commerces de détail, La Porte de la Cuisine n’échappe pas à la popularité des grandes surfaces et du commerce en ligne. Pour tirer son épingle du jeu, l’entreprise doit faire preuve de créativité.

À titre d’exemple, depuis un an et demi, Johanne et Chantal diffusent tous les jeudis matin des vidéos en direct sur Facebook afin d’informer les gens sur des produits et sujets reliés à la cuisine. Cette initiative leur a permis de rayonner hors de la région.

«On a toujours des projets pour aller chercher autre chose pour la clientèle. Un peu comme on a fait pour les directs. On a des tirages, des concours. Il faut toujours innover» , soutient Mme Lapointe.

Ce désir d’innovation se manifeste également dans la sélection des produits offerts en magasin. L’entrepreneure est toujours à la recherche de nouveaux outils de cuisine pratiques et originaux à offrir à sa clientèle. «Il faut être à l’écoute des clients, de ce qu’ils veulent et des dernières tendances aussi. Il faut s’adapter tout le temps» , affirme-t-elle, évoquant du même coup cette qualité qui est si essentielle pour réussir en affaires; la persévérance. Et dans le cas de la famille Lapointe, on parle aussi d’une grande passion pour les gens… et la cuisine, bien entendu.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Metro Rosemere
- PUBLICITÉ -
Top