- PUBLICITÉ -
Le Marché Esposito tend la main à Frais de la ferme

Photo Geneviève Blais

Luc El Saati (Frais de la ferme) et John Esposito (Marché Esposito) se réjouissent de ce partenariat d’affaires.

Photo Geneviève Blais

Les clients sont invités à redécouvrir le supermarché Frais de la ferme Esposito.

Photo Geneviève Blais

John Esposito, du Marché Esposito, et Luc El Saati, de Frais de la ferme.

Le Marché Esposito tend la main à Frais de la ferme

Fruiterie ravagée par les flammes

Le 30 juin dernier, un violent incendie ravageait l’entreprise Frais de la ferme, à Boisbriand. Une véritable catastrophe pour le propriétaire, Luc El Saati, sa famille et la cinquantaine d’employés qui y travaillaient. Interpellé par ce drame, le propriétaire du Marché Esposito, John Esposito, leur a spontanément tendu la main, permettant ainsi la naissance d’un nouveau partenariat d’affaires.

En effet, dès qu’il a eu vent des événements, M. Esposito a eu une pensée pour les gens de Frais de la ferme et, plus particulièrement, pour son propriétaire. En tant qu’entrepreneur, celui-ci sait ce que peut représenter la perte d’un commerce.

«Quand on est en affaires, il n’y a pas que l’argent, il y a la fierté de voir les clients satisfaits, de voir l’entreprise fonctionner» , dit-il.

C’est ce qui le poussa, dans la semaine suivant le sinistre, à contacter M. El Saati directement et à lui proposer de se joindre au Marché Esposito, qui a ouvert ses portes il y a deux ans sur le chemin de la Grande-Côte, à Boisbriand.

Une offre qui a agréablement surpris le principal intéressé, puisqu’il espérait justement trouver un local pour continuer à servir sa clientèle. «Tu mets tes efforts, tu mets ton temps, tu mets tout là-dedans, dans ta business» , témoigne Luc El Saati, tout en rappelant que Frais de la ferme a ouvert ses portes en 2001 et a su, au fil des ans, se constituer une clientèle fidèle.

Un nouveau nom: Frais de la ferme Esposito

L’association des deux entreprises est profitable aux deux parties puisqu’elle permet, d’une part, à Frais de la ferme de reprendre du service et, d’autre part, au Marché Esposito de bonifier son offre de produits. Les deux partenaires d’affaires ont d’ailleurs vite réalisé qu’ils partageaient une vision et des valeurs similaires, en ce qui a trait au travail. «Ç’a cliqué tout de suite» , affirment-ils.

Luc El Saati devient naturellement responsable de la gestion des départements des fruits et légumes et de la boulangerie. Les clients trouveront également sur place les pizzas qui ont fait la réputation de Frais de la ferme. Une grande partie de son équipe le suit d’ailleurs dans ce nouveau projet, de même que ses fournisseurs. «Ç’a pris des années pour avoir une certaine méthode de travail et les gens sont habitués avec moi comme cela» , dit-il.

Du côté du Marché Esposito, tous conservent également leur emploi. «On veut garder le monde à Boisbriand. On essaie d’aider la communauté» , soutient John Esposito.

Plus encore, il est convaincu que ce partenariat sera bénéfique et leur permettra d’encore mieux se positionner par rapport aux grandes chaînes d’alimentation, en offrant une gamme diversifiée de produits d’épicerie, à bon prix, et en misant sur le service à la clientèle.

Rappelons que le Marché Esposito, propriété des frères John, Phil et Tony Esposito, compte quatre autres succursales en territoire montréalais.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top