- PUBLICITÉ -
La SODET mise sur les jeunes en créant La Bourse étudiant-entrepreneur

(Photo Michel Chartrand)

La SODET mise sur les jeunes en créant La Bourse étudiant-entrepreneur

En collaboration avec la Fondation du Collège Lionel-Groulx

La Société de développement économique Thérèse-De Blainville (CLD), de concert avec la Fondation du Collège Lionel-Groulx, a annoncé la création de la Bourse étudiant-entrepreneur de la SODET, une innovation dans le réseau collégial.

«Nous savons qu’il y a une mine d’entrepreneurs potentiels parmi les 5 400 étudiants du collège Lionel-Groulx. Et comme les entrepreneurs représentent la richesse naturelle d’une région, nous avons décidé d’exploiter ce gisement», a imagé le directeur général de la SODET, Charles Le Borgne. D’où l’alliance entre la SODET et la Fondation, pour la mise sur pied de cette bourse qui, espère-t-on, saura stimuler et encourager la création d’entreprises, hausser le taux d’entrepreneuriat et assurer une relève entrepreneuriale sur le territoire de la MRC de Thérèse-De Blainville.

C’est donc annuellement une bourse globale pouvant atteindre 15 000 $ provenant du Fonds jeunes promoteurs de la SODET qui sera remise à la Fondation du Collège Lionel-Groulx, laquelle remettra ensuite à chacun des projets retenus et dont les activités auront démarré, un montant minimum de 2 500 $. Le montant octroyé sera divisé en parts égales entre les promoteurs participant au projet.

Le comité responsable de l’analyse des projets et de la sélection des boursiers sera composé des membres du comité Fonds Jeunes promoteurs de la SODET, qui pourront s’adjoindre d’autres personnes au besoin. Le comité de sélection jugera les projets en fonction de leur potentiel de réalisation et de rentabilité. «Le développement du savoir et des compétences demeure notre priorité. L’entrepreneuriat n’est pas seulement un projet, c’est aussi une destination», a pour sa part tenu à souligner la présidente de la SODET et mairesse de Sainte-Thérèse, Sylvie Surprenant.

Principales conditions d’admissibilité

Pour être éligibles à la bourse, les étudiants promoteurs doivent être inscrits à un programme du collège Lionel-Groulx et réussir le cours Comment lancer sa propre entreprise (401-Z21-LG). Démarré cet automne, ce nouveau cours regroupe présentement 92 étudiants, répartis en trois groupes. Jean-François Blais et Marie-Ève Dorion sont les deux enseignants attitrés à ce cours.

Le projet devra également s’appuyer sur un plan d’affaires, entraîner la création d’au moins un emploi permanent ou l’équivalent, être financé en partie par une mise de fonds d’au moins 1 000 $ provenant de chacun des entrepreneurs et démontrer que l’aide financière est essentielle à sa réalisation.

Mentionnons en terminant que les bourses seront remises à chaque fin de session, par la Fondation, lorsque le projet d’entreprise sera démarré. Toutefois, dans le cas où un étudiant récipiendaire déciderait de poursuivre ses études à l’université ou dans un autre programme collégial ou professionnel, la bourse sera réservée pour ce projet jusqu’à ce que le boursier soit prêt à démarrer son entreprise. Le délai maximum pour le versement de la bourse sera de trois ans après l’obtention du diplôme collégial. Les étudiants récipiendaires d’une bourse pourront également bénéficier gratuitement du soutien technique d’un commissaire au développement économique de la SODET pendant les premiers mois d’exploitation de leur entreprise.

Aussi, la SODET s’engage à assister les nouveaux entrepreneurs qui voudront soumettre leur candidature au Graduate Student Award, un programme international de bourses.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top