- PUBLICITÉ -
La Place commémorative de Lorraine

(Photo Michel Chartrand)

La Place commémorative de Lorraine

50e anniversaire de la municipalité

Tout le gratin régional, les maires des villes avoisinantes et la députation, tout comme les gens d’affaires, répondaient à l’invitation du maire Boniface Dalle-Vedove, mercredi dernier, en convergeant vers le boulevard De Gaulle où l’on inaugurait la toute nouvelle Place commémorative.

Ce sont donc quelque 150 personnes qui prenaient part à cette grande fête tenue sous le chapiteau, à proximité de l’hôtel de ville, et bien évidemment planifiée dans le cadre des festivités du 50e anniversaire de la Ville.

C’est donc le président du Comité du 50e anniversaire de Lorraine, Martin Leclerc, qui ouvrait les cérémonies, aussitôt interrompues par l’apparition d’un fantôme, celui de la maison Garth, dont l’origine précède de beaucoup la création de Lorraine, le 4 février 1960.

Une fois cette animation historique complétée, l’animateur Guy Mongrain présentait l’actuel maire de Lorraine, qui a fait l’éloge chronologique de ses prédécesseurs à la mairie, alors que les Laurent G. Belley (élu à cinq reprises) et Gilles Pelletier étaient sur place pour être gratifiés d’une montre-bracelet du 50e anniversaire, la fille d’Albert Clément ayant dû se présenter pour l’ex-maire, aujourd’hui trop âgé pour assister à la cérémonie.

Rappelons que John Séguier avait été premier maire, désigné par Québec, de cette ville au caractère exclusivement résidentiel.

Mentionnons aussi la visite européenne des conseillères Madeleine Fève-Chobaut et Jacqueline Fresse, de Saint-Dié-des-Vosges, ville jumelle de Lorraine dont le maire, Christian Pierret, avait laissé un message vidéo de congratulations pour l’occasion. Il faut aussi savoir que l’artiste peintre Lili Pedneault a gracieusement offert à la Ville un portrait de chacun de ses magistrats.

On a aussi retrouvé nombre d’acteurs retraités de la politique venus commémorer cette ville qu’ils ont vu naître, lesquels applaudissaient comme tous à la reconnaissance d’entrepreneurs, soit Arnold McLean, bâtisseur du club de golf, ainsi que la famille Girard, puisque François et Monique sont toujours impliqués, et ce, dans maintes activités communautaires.

Pour marquer le coup et signer l’histoire, on a aussi enterré une capsule du temps. Il s’agit d’un contenant scellé sous vide dans lequel se retrouvent des informations sur DVD, CD et une clé USB, mais surtout le livre L’Histoire de Lorraine, écrit par Pierre Fournier.
À l’aide de ses invités de Saint-Dié-des-Vosges, le maire Boniface Dalle-Vedove a finalement hissé les armoiries de la Ville au mât tandis que le prêtre Michel Forget bénissait cet espace qui servira la mémoire de la Ville de Lorraine. Sachez que Mgr Pierre Morissette était aussi présent pour représenter le diocèse de Saint-Jérôme, dont il est l’évêque.

Et si vous enviez les résidants de Lorraine, alors sachez qu’il ne reste qu’une cinquantaine de terrains à construire pour que la ville au caractère bucolique, par ailleurs récipiendaire du prix Habitas de la Chambre de commerce de Montréal, soit pleinement développée.

Mais n’allez surtout pas croire que le jubilaire est conclu, puisque viendront, entre autres, un hommage aux auteurs, le 21 octobre, aussi Lorraine en lumières, du 10 décembre au 6 janvier, et surtout un grand banquet, le 4 février, suivi du carnaval.

Photo horizontale A: MC_2009_08_20_10988.jpg
(Photo Michel Chartrand)

Dans l’ordre habituel, il y a la coordonnatrice de la paroisse Saint-Luc, Elizabeth Pelletier, la conseillère Lynn Dionne, la conseillère Jacqueline Fresse, de la ville jumelle Saint-Dié-des-Vosges, le prêtre Michel Forget, le président du Comité du 50e de Lorraine, Martin Leclerc, le personnage de Monsieur Garth, la conseillère Lyne Rémillard, le maire Boniface Dalle-Vedove et son prédécesseur à la mairie, Gilles Pelletier, le conseiller Sylvain Perron, l’ex-maire Laurent G. Belley, Suzanne et Nicole Clément, filles du premier magistrat de Lorraine, Albert Clément, Madeleine Fève-Chobaut, de Saint-Dié-des-Vosges, et la conseillère Marie-José Magnin.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top