- PUBLICITÉ -
La CCITB célèbre 35 ans de réseautage

Cynthia Kabis, directrice générale de la CCITB, et Sophia Lavergne, présidente.

La CCITB célèbre 35 ans de réseautage

Une première femme à la présidence

C’était soir de rentrée à la Chambre de commerce et d’industrie Thérèse-De Blainville (CCITB), le 21 janvier, chez Boisvert Mitsubishi, à Blainville, alors que quelque 250 invités ont assisté au traditionnel Cocktail de la présidente, Sophia Lavergne. Cette dernière a profité de l’occasion pour souligner les 35 ans de l’organisme et lancer les mises en candidature en vue du Gala Stellar 2020.

Nommée en septembre dernier, Sophia Lavergne est ainsi devenue la première femme à présider la CCITB depuis sa fondation. Issue du monde des affaires, elle œuvre dans la région depuis une quinzaine d’années et à la CCITB, depuis 2012. Elle a ensuite joint le conseil d’administration en 2014.

«La CCITB est définitivement la meilleure façon de réseauter quand tu arrives dans une région. C’est le véhicule qui te permet de rencontrer des gens et trouver des clients potentiels» , a lancé la présidente, heureuse de voir les membres de la CCITB répondre en grand nombre à son invitation.

«Nos membres participent à nos activités, car la CCITB est depuis le jour un une chambre dynamique. Pour avoir été impliquée dans des chambres œuvrant dans d’autres régions, c’est une chambre qui se démarque réellement. Les membres démontrent un fort sentiment d’appartenance que je ne retrouvais pas ailleurs» .

Des actions concrètes

Avec son millier de membres, ou presque, la CCITB est l’une des chambres de commerce les plus importantes du Québec. Lorsqu’elle se positionne en faveur d’un projet, c’est donc dire qu’elle peut exercer une réelle influence sur les décideurs. C’est en gardant en mémoire qu’elles peuvent faire une différence que Sophia Lavergne et l’équipe de la permanence de la CCITB, dirigée par Cyntia Kabis, s’attaqueront particulièrement aux enjeux relatifs aux Basses-Laurentides, telles la pénurie de main-d’œuvre et le transport.

«Cela fait plusieurs années que nous cognons sur ces deux clous, de dire Mme Lavergne. Il est temps que le gouvernement se mêle du prolongement de la 13, notamment, qu’il débloque les fonds et que les travaux commencent. C’est important pour la communauté d’affaires.»

Bien sûr, les activités ponctuelles de la CCITB, comme les Midis d’affaires, le programme de mentorat, le tournoi de golf annuel et le gala Stellar, pour ne nommer que celles-là, se poursuivront également en 2020.

Gala Stellar

Les différentes catégories en vue du Gala Stellar, événement qui en sera à une 33e édition, destiné à reconnaître les efforts et différentes initiatives des entrepreneurs de la MRC, ont par ailleurs été dévoilées lors du Cocktail de la présidente. Celui-ci coïncidait avec le début de la période de mise en candidature qui se poursuivra jusqu’au 13 mars, à 15 h.

Au nombre des catégories, l’on retrouve Entreprise de l’année (moins de 15 employés), Entreprise de l’année (15 employés et plus), Investissement de l’année, Nouvelle entreprise, Jeune entrepreneur de l’année, OBNL ou entreprise d’économie sociale de l’année, Employeur de choix, Entreprise engagée dans sa communauté, Fleuron régional et Entreprise écoresponsable de l’année (nouveauté 2020).

Les finalistes seront annoncés lors d’un cocktail qui aura lieu le 21 avril. Le Gala Stellar 2020 se tiendra quant à lui le 5 juin, au Centre culturel et communautaire Thérèse-De Blainville et aura comme artiste invité le groupe «Off The Wall» . Pour de plus amples informations ou pour vous inscrire, veuillez visiter le site Web de la Chambre au [http://www.ccitb.ca/galastellar].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top