- PUBLICITÉ -
Entête - Économie

Jean-Guy Mathers ajoute 50 ans de vie aux Carrières Saint-Eustache

Avec des investissements de 14,5 millions

L’homme d’affaires et président fondateur du Groupe Mathers, M. Jean-Guy Mathers, vient de réaliser un autre de ses rêves en ajoutant 50 ans de vie aux Carrières Saint-Eustache grâce à des investissements de 14,5 millions de dollars.

Ainsi, M. Mathers a décidé d’assumer le coût total de la construction de 15 pylônes électriques d’Hydro-Québec, ce qui prolongera la production des carrières pour une période de 50 ans.

Historique

Avant de lancer les Carrières Saint-Eustache, M. Mathers avait acheté un terrain en vue de le vendre à une compagnie qui voulait ouvrir une carrière. Cette compagnie est tombée en faillite. M. Mathers a pu lancer sa carrière en 1961, après avoir rencontré un entrepreneur, Duranceau, qui a obtenu le contrat pour la construction de l’autoroute 640. Cet entrepreneur a acheté la pierre à la carrière de M. Mathers. Ce même mercredi qu’il a su cette bonne nouvelle, M. Mathers s’est aussi rappelé d’une autre bonne nouvelle, son épouse, Juliette, lui a donné son fils, Jean-François, le 23 août, à 6 heures. À midi, le premier ministre du Québec, M. Maurice Duplessis, a annoncé que Duranceau était choisi.

Par la suite, M. Mathers a acheté d’autres terrains près de la carrière afin de ne pas déranger les citoyens y vivant. Ces terrains ont permis de créer le Ciné-Parc Saint-Eustache en 1970; le Marché aux puces en 1975; le Centre sportif Saint-Eustache en 1981; et les Cinémas Saint-Eustache en 1997.

En revenant à la construction des nouveaux pylônes, M. Mathers a dit que les pylônes d’Hydro-Québec traversaient en plein centre la carrière, en 1961. En 1980, M. Mathers a présenté des études à Hydro-Québec afin de transporter les tours électriques. En 2007, Hydro-Québec a accepté les plans du Groupe Mathers. Il y a six mois, en 2009, l’équipe de 75 travailleurs d’Hydro-Québec a débarqué à Saint-Eustache afin d’installer les 11 tours électriques.

La nouvelle ligne électrique est fonctionnelle depuis le 15 juillet dernier. Actuellement, on déloge les anciennes tours électriques.

Enfin, M. Mathers a ajouté que 600 personnes travaillaient pour ses entreprises. Selon lui, ses employés sont heureux puisque plusieurs y oeuvrent depuis 10, 20, 30 voire 40 ans. De plus, nous retrouvons au Groupe Mathers des travailleurs de quatre générations. En terminant, M. Mathers a conclu en ce sens: «On travaille et il ne faut pas avoir peur d’investir: on fait travailler le monde, il faut penser d’avance et remettre tout cela dans les mains du bon Dieu, car je ne serai pas là pour voir tout cela dans 75 ans.»

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top