- PUBLICITÉ -
Invitation spéciale aux entrepreneurs de la région: le 15e Concours en entrepreneuriat Laurentides

Pascal Fex

Invitation spéciale aux entrepreneurs de la région: le 15e Concours en entrepreneuriat Laurentides

Laurentides Économique lance son Concours en entrepreneuriat Laurentides dont le but est d’encourager l’entrepreneurship québécois.

Il s’agit de la 15e édition de ce concours annuel organisé par Laurentides Économique, qui regroupe les huit CLD (Centre local de développement) régionaux et la Conférence régionale des élus. Le propriétaire de l’entreprise blainvilloise Arbressence, Yannick Rudolph-Binette, en assurera la présidence d’honneur.

C’est dans un esprit de développement durable que celui-ci a créé son entreprise de production d’huile de cèdre, en 2003. Il considère important de partager cette valeur d’écoresponsabilité et surtout de prouver que ce modèle d’affaires est chose possible. «La passion, c’est ce qui est le plus important, c’est ce qui nous anime. J’ai vécu une belle expérience globale et je veux expliquer l’importance de la persévérance», a affirmé M. Rudolph-Binette.

Les entrepreneurs intéressés peuvent s’inscrire dans l’un des trois volets suivants: Entrepreneuriat étudiant, Création d’une entreprise ou encore Transmission d’une entreprise existante. Les modalités sont inscrites sur le site [www.concours-entrepreneur.org] et la date limite de l’inscription a été fixée au 18 mars prochain.

Les lauréats seront classés niveau local, régional ou même national, selon le potentiel de leur projet. Les prix, en argent ou en services, seront attribués en vertu du classement final.

De plus en plus populaire auprès des entrepreneurs de la grande région des Laurentides, le concours avait suscité l’intérêt de 1 000 participants en 2012.

Le lancement, animé par Véronique Girard, a d’ailleurs été l’occasion d’entendre le témoignage de quelques gagnants de l’édition de 2012 pour lesquels l’expérience s’est révélée fort profitable.

Pascal Fex, qui a ouvert, en 2010, la brasserie artisanale Le Saint-Graal, à Sainte-Thérèse, est l’un des chanceux à avoir été retenu par le comité de sélection du concours. Il fabrique ses bières et celles-ci doivent être consommées sur place. Son expérience a suscité l’intérêt du comité de sélection dans la catégorie Commerce. «Ç’a été une belle expérience: une aide financière qui aide, de la publicité et de la visibilité, de belles rencontres et de bons contacts», résume-t-il.

Même son de cloche de Yannick Veilleux, du Groupe Somac, un manufacturier spécialisé dans la fabrication de garages détachés et d’abris d’auto établi à Mirabel, qui s’est retrouvé lauréat en 2012 dans la catégorie Exploitation, transformation, production.

«On a eu la chance d’expliquer ce qu’on fait et de se faire connaître auprès de collègues et d’entreprises régionales. On a découvert plein de belles choses. Ç’a déclenché d’autres choses, car ça donne une crédibilité, une notoriété. Après un an d’exploitation, on a gagné une notoriété de trois ans. Je dirais aux entrepreneurs qui veulent se lancer: allez-y, ayez confiance et travaillez votre plan d’affaires», a révélé l’entrepreneur.

Les lauréats seront connus à l’occasion du gala «écoresponsable de niveau deux» qui se tiendra le 1er mai. Le qualificatif en fera peut-être sourire certains, mais les organisateurs précisent que le buffet des invités sera servi dans des accessoires uniquement recyclables et favorisera les fournisseurs locaux.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top