- PUBLICITÉ -
Investissement de la SODET: 15 000 $ pour Darcom Innovations

Tenant fièrement son chèque de 15 000 $ dans l’un des modèles en vrac (ici, en l’occurrence, une cafétéria), le propriétaire de Darcom Innovations, Daniel Rodrigue, est accompagné de Martin Petrarca, Charles Le Borgne, Christian Thibault, Christiane Beaudette, mairesse suppléante de Boisbriand, et Pierre Roussel, tous de la SODET.

Investissement de la SODET: 15 000 $ pour Darcom Innovations

La SODET confirmait récemment l’octroi d’une somme de 15 000 $ à Darcom Innovations, une entreprise boisbriannaise aux idées originales.

Concept unique au Québec

Construit autour du développement durable, l’entreprise utilise, à la base, des conteneurs maritimes pour les transformer en des bâtiments utilitaires et faciles à transporter. Le concept, plutôt unique, a séduit la SODET qui s’est montrée impressionnée par l’ingéniosité du produit.

L’idée de métamorphose, on la doit au propriétaire de l’entreprise, Daniel Rodrigue, qui a opté pour la personnalisation et la modernisation de son produit.

En effet, les conteneurs sont rénovés selon les besoins spécifiques de l’usager et peuvent servir à la fois de bureaux de chantier, de dortoirs, de cafétérias, de blocs sanitaires, ou de camps de chasse et pêche, indépendamment des exigences du client.

Réputés pour être solides (structure en acier de Corten), les conteneurs se transportent facilement par camion, train, bateau, hélicoptère ou par avion.

«L’idée était de donner une deuxième vie aux conteneurs, explique M. Rodrigue. Le marché pour ce type de produits est vaste; on vise les compagnies minières, la construction, les festivals, etc.», de continuer ce dernier en précisant qu’une belle surprise devrait être annoncée sous peu.

Commercialisation

L’entreprise est à l’étape de la commercialisation et les premières démarches sont jusqu’à maintenant très encourageantes. «Nous avons déjà des demandes provenant de l’étranger», affirme Daniel Rodrigue.

Notons que seulement trois semaines seront nécessaires pour l’aménagement d’un conteneur. «Nous avons deux grandeurs, des conteneurs de 8 x 20 et de 8 x 40. L’isolation, la climatisation, tout a été pensé pour affronter des températures glaciales ou très chaudes. Et à la différence des roulottes de chantier, par exemple, ça ne coûte presque rien à transporter», poursuit le propriétaire.

Jusqu’à maintenant, 228 000 $ ont été investis et six emplois à court terme sont prévus dans le plan d’affaires.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top