- PUBLICITÉ -

Photo Benoît Bilodeau – Les six propriétaires de l’entreprise Immersia qui ont choisi d’ouvrir une succursale à Boisbriand: Marilyn Filion, Roseline Filion, Roxane Filion, Maxime Filion, Stéphane Gilbert et Stéphan Côté.

Photo Benoît Bilodeau – L’arrivée d’Immersia à Boisbriand a été saluée par la mairesse Marlene Cordato et les attachés politiques des députés Eric Girard et Linda Lapointe, ici en compagnie des propriétaires de l’entreprise familiale.
Photo Benoît Bilodeau – Maxime Filion et Roseline Filion, deux des six copropriétaires de l’entreprise Immersia.

Immersia veut créer du «wow» à Boisbriand

Ouverte il y a à peine deux ans et demi à Laval, l’entreprise familiale Immersia, qui se spécialise dans l’industrie du jeu d’évasion, s’installe dans les Basses-Laurentides, plus précisément à Boisbriand, où un premier scénario se déroulant dans un grand hôtel qui rouvre ses portes est d’ores et déjà accessible.

Ce nouveau scénario sera le premier d’une série de six, peut-être même sept, que l’entreprise prévoit offrir d’ici le printemps 2020. Un nouveau scénario sera ainsi proposé tous les deux ou trois mois, selon le temps que prendra son élaboration.

À terme, l’aventure boisbriannaise devrait se traduire par des investissements de l’ordre de 500 000 $ et la création d’une vingtaine d’emplois.

Fondée par la double médaillée olympique en plongeon (en 2012 et en 2016) Roseline Filion et cinq autres partenaires, dont son frère Maxime, sa sœur Marilyn, sa cousine Roxane et certains de leurs conjoints, Immersia veut, à Boisbriand, offrir une «expérience à la Walt Disney, les budgets en moins», devait mentionner en riant Roseline Filion à l’occasion de l’ouverture officielle de cette succursale qui s’est déroulée en présence de nombreux invités, dont la mairesse de Boisbriand, Marlene Cordato, qui était accompagnée de plusieurs membres de son conseil municipal et du directeur général de la Ville.

De Laval à Boisbriand

À Laval, quatre scénarios sont déjà proposés aux amateurs de jeux d’évasion qui gagnent en popularité au Québec depuis quelques années. Ceux-ci se trouvent principalement à Montréal même, d’où l’idée qu’a eue Maxime Filion en 2015 de lancer l’entreprise à Laval. Neuf mois plus tard, au retour de sa sœur des Jeux olympiques d’été de Rio de Janeiro, Immersia ouvrait officiellement ses portes au mois d’octobre 2016 sur une superficie de 3 000 pieds carrés. Depuis, plus de 40 000 personnes se sont risquées à tenter de résoudre les énigmes proposées à cet endroit.

À Boisbriand, sur le boulevard du Curé-Boivin, aux abords de l’autoroute des Laurentides, c’est dans des espaces de 7 300 pieds carrés qu’Immersia a choisi de s’installer. L’entreprise sera ainsi en mesure, aux dires de Maxime Filion, de proposer des scénarios de jeux dans des aires plus grandes qu’à Laval et ainsi accroître l’expérience immersive recherchée par les participants.

Surprendre les gens

Par exemple, le scénario «Le Grand Immersia Hôtel» comporte pas moins de sept pièces dans lesquelles les participants se trouveront à un certain moment pour tenter, en 60 minutes au maximum, de défier un mystérieux individu assoiffé de vengeance et ainsi empêcher une potentielle catastrophe…

«C’est assurément l’un des plus gros jeux au Québec en termes d’espace. On veut prendre les gens par surprise», de préciser Maxime Filion, ajoutant que ce qui distingue Immersia des autres endroits du genre est son aspect résolument immersif avec des décors très réalistes et une ambiance sonore plus vivante.

«On est très excités. Ici, on a choisi de miser sur la grandeur. Ce qu’on veut, c’est de créer des jeux encore plus gros, plus immersifs. On veut créer du “wow”, on veut que les gens s’en souviennent et pousser le jeu d’évasion à un autre niveau, pousser la note au maximum. Et je pense que nous pouvons accomplir cela avec ce local que nous avons maintenant à Boisbriand», d’ajouter Roseline Filion, en entrevue, quelques minutes avant le début des cérémonies officielles d’ouverture.

L’aventure d’Immersia dans les Basses-Laurentides est donc bien entamée et c’est à Boisbriand que tous pourront la vivre au cours des prochains mois. Et après, qui sait, l’aventure pourrait se poursuivre? La porte n’est pas fermée, n’a pas caché Roseline Filion.

Pour l’instant, il est possible d’en savoir davantage sur Immersia ainsi que les scénarios de jeux proposés en consultant le [https://immersia.ca].

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top