- PUBLICITÉ -
Hommage à Marie-Andrée Petelle et Michel Thibault

Photo Michel Chartrand

Hommage à Marie-Andrée Petelle et Michel Thibault

Gala Hommage à la réussite 2011

C’était soir de gala pour la Chambre de commerce et d’industrie Thérèse-De Blainville, vendredi dernier. Et comme le veut la tradition, la soirée a culminé par l’attribution des prestigieux prix Jean-Marc-Boisvert et Michèle-Bohec.

Le premier était remis à Marie-Andrée Petelle pour sa contribution exceptionnelle, autant par sa carrière que son implication sociale, et le second, à Michel Thibault, pour son apport dans la région en matière d’investissement et de création d’emplois et pour son implication sociale, notamment auprès du Resto Pop Thérèse-De Blainville, dont il est l’un des cofondateurs.

Prix Jean-Marc-Boisvert

Remis annuellement par la CCITB, le prix Jean-Marc-Boisvert, édition 2011, avait ceci de particulier qu’il a été attribué à une femme pour la toute première fois de son histoire.

Bachelière en pédagogie, spécialisation préscolaire, et diplômée de l’Institut de diction française, Marie-Andrée Petelle est aussi impliquée au sein de différents conseils d’administration et passionnée par le théâtre. «L’environnement, les femmes et les aînés sont sans aucun doute au cœur de ses priorités», a souligné d’entrée de jeu Luc Daigle, maître de cérémonie et président du comité organisateur de la soirée.

Enseignante de métier, Mme Petelle a de fait consacré la majeure partie de ses 41 années de carrière à épauler les adultes de demain en leur transmettant son savoir. Grande voyageuse, elle a aussi enseigné en France et en Suisse, où elle retourne fréquemment. Elle est, depuis plusieurs années, conseillère municipale à la Ville de Sainte-Thérèse.

«Je me sens très petite, très petite devant cette assemblée extraordinaire. Devant le grand monde des affaires», a-t-elle débuté. Son allocution, à son image, s’est faite tout en finesse, en verve et en humour. «En fait, si je n’ai jamais fait de grandes affaires, j’en ai accompli des tonnes et des tonnes de petites affaires… Mes meilleurs placements, je les ai faits dans la société, spécialement en éducation, en théâtre et dans la vie communautaire. Et c’est l’engagement, le fil conducteur de toutes mes petites affaires», a-t-elle ajouté, visiblement émue par cet hommage rendu par la communauté des gens d’affaires. «Merci de reconnaître aujourd’hui mon humble contribution à la vie et au développement de ma communauté», a-t-elle terminé.

Prix Michèle-Bohec

Autre moment attendu de la soirée, l’attribution du prix Michèle-Bohec à la Personnalité de l’année, qui a littéralement pris par surprise son récipiendaire, Michel Thibault. «Mille fois merci… Je n’ai rien préparé. Ce prix, c’est comme la cerise sur le sundae», a-t-il débuté, avant de se ressaisir et d’ajouter que cet honneur représentait finalement l’aboutissement de plusieurs années de travail non rémunéré.

Cofondateur du Resto Pop Thérèse-De Blainville en 2001, M. Thibault a, entre autres, occupé le poste de vice-président du Groupe La Licorne et le poste de président du Centre action bénévole Solange-Beauchamp et du Club Optimiste Sainte-Thérèse.

C’est par vote électronique des membres de la CCITB que Michel Thibault a été choisi, parmi les autres personnalités de l’année, nommément Monique Laurin, Jean-François Hamel, Maurice Chartrand, Luc Boileau, Patricia Diamente et Guy Michaud. Il succède à Claude Charron, lauréat du prix Michèle-Bohec 2010.

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE

Concours restos de l'été
- PUBLICITÉ -
Top