- PUBLICITÉ -
Hausse de 3,97 % des dépenses annuelles et réduction des taxes foncières

(Photo Michel Chartrand)

Hausse de 3,97 % des dépenses annuelles et réduction des taxes foncières

Budget Rosemère

C’est lors du conseil municipal du 14 décembre que la mairesse de Rosemère, Hélène Daneault, a déposé le budget annuel de la municipalité. Fidèle à ses orientations, la Ville a présenté un budget en respectant la capacité de payer des contribuables.

«Pour une ville comme Rosemère, qui ne peut plus compter sur le développement de son territoire pour récolter de nouveaux revenus, le contexte s’est donc avéré un important défi», de mentionner Hélène Daneault.

Au total: pour l’année 2010, la Ville aura des dépenses de l’ordre de 23 034 300 $, comparativement 22 154 000 $ pour l’année qui se termine. Soit une augmentation de 3,97 %. «Tous les secteurs d’activité seront à la hausse, exception faite de l’administration générale. La croissance des dépenses s’explique par l’augmentation du coût de certains produits chimiques, par l’indexation des dépenses incompressibles et par les investissements dans la qualité de vie que notre administration compte réaliser en cours d’année», de souligner la mairesse dans son discours officiel.

Au chapitre des dépenses en croissance, la Ville de Rosemère devra assumer une hausse de 8,78 % des dépenses, en 2010, pour la sécurité. «Cela s’explique essentiellement par une hausse de 6 % de notre quote-part à la Régie intermunicipale de police Thérèse-De Blainville, à laquelle nous verserons 3 085 100 $ en 2010», de souligner la mairesse. Parmi les autres dépenses, un 2,70 % au niveau de la voirie, 6,08 % pour le secteur de l’hygiène du milieu, et 2,85 % pour les loisirs et la culture.

Pour ce qui est du compte de taxes en 2010, les citoyens devront faire face à une hausse du rôle d’évaluation moyenne de 27 % des valeurs inscrites. «Afin d’en atténuer l’impact sur le compte de taxes, notre administration s’est prévalue du processus d’étalement en répartissant sur trois ans les variations des valeurs foncières, comme le permet la Loi sur la fiscalité municipale», de préciser la mairesse.
«En plus d’étaler l’augmentation des valeurs foncières, j’annonce ce soir que nous réduisons, de nouveau cette année, le taux de la taxe foncière. Pour les contribuables du secteur résidentiel, le taux passe de 0,658 $ par 100 $ d’évaluation foncière, alors que les contribuables du secteur commercial voient leur taux diminuer de 2,120 $ à 2,008 $», d’explique Hélène Daneault.
«En somme, les comptes de taxes moyens avant tarification, tant pour les contribuables du secteur résidentiel que commercial, augmenteront d’à peine 2,5 % en 2010. Encore une fois, nous limitons la hausse du compte de taxes du secteur commercial en deçà des 4,75 % qui avaient été anticipés dans notre plan quinquennal», de résumer la mairesse.

Dans le même sens, la mairesse n’a pas caché sa fierté de présenter un budget avec un léger surplus. «Je dois absolument souligner, non sans une certaine fierté pour les citoyens, qu’une fois de plus à la fin de 2009, nous serons en mesure de dégager 540 700 $ qui seront réinvestis en 2010 dans l’amélioration des services, dans la réduction de la dette et dans la réalisation de nouveaux projets bénéfiques à l’ensemble de la population», précise-t-elle.

Au chapitre des projets en 2010, il semble que l’année sera marquée par la fin des travaux d’installation de la troisième barrière de désinfection aux rayons ultraviolets à la centrale de traitement de l’eau potable. «La rue de Rosemère sera le chantier le plus important en 2010. Nous investirons 2,5 millions dans la réfection des conduites d’aqueduc et d’égout et dans l’installation de nouvelles conduites sur cette artère», de résumer la mairesse.

Les équipements sportifs et récréatifs seront également bonifiés.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top