- PUBLICITÉ -
Grâce à une entente avec la SODET: Blainville compte exploiter ses entrepreneurs

L’entente a été signée par le maire de Blainville François Cantin et le président de la SODET

Grâce à une entente avec la SODET: Blainville compte exploiter ses entrepreneurs

Parce que les entrepreneurs sont considérés comme les ressources naturelles de la région et la base de son économie, la Ville de Blainville, de concert avec la SODET (Société de développement économique Thérèse-De Blainville (CLD), entend bien exploiter cette richesse, «dans le bons sens», précise toutefois Charles Le Borgne, directeur général de la SODET, grâce à une entente survenue entre les deux parties.

L’entente en question, survenue le 25 septembre dernier, porte sur le Programme d’aide financière à l’entrepreneuriat, de la Ville de Blainville, lequel consiste en la mise sur pied d’un nouveau fonds de 100 000 $ pour les entrepreneurs blainvillois, qu’ils soient en démarrage d’entreprise ou en quête d’un nouvel élan. «L’entente entre en vigueur dès maintenant et se terminera lorsque les fonds seront épuisés. Concrètement, sur recommandation de la SODET, la Ville octroiera l’aide financière par résolution du conseil et la versera directement à l’entreprise soutenue», d’expliquer le maire, François Cantin. Cette façon de faire, ajoute-t-on, permettra aux membres du conseil municipal de prendre connaissance de chaque dossier d’aide retenu à travers un rapport détaillant les caractéristiques de l’entreprise, les éléments de son projet, ainsi que la forme et le montant de l’aide demandée. Les balises du programme ont volontairement été établies de façon non contraignante, de façon à inclure le plus de projets possible. De fait, la seule contrainte, à ce stade-ci, est d’avoir sa place d’affaires à Blainville. «On ne voulait pas que ce programme soit complexe. Peut-être y aura-t-il des modifications à faire en cours de route, on verra», a laissé tomber M. Cantin.

Compte rendu

Également présent, le directeur général de la SODET, Charles Le Borgne a commenté l’entente en soulignant qu’il s’agissait ici de mettre en valeur les entrepreneurs, parce que ce sont eux qui, en grande partie, sont à la base de la création d’emplois dans la région et responsables de son dynamisme économique.

Les fonds versés au programme, rappelons-le, proviennent du comité de surplus de la Ville de Blainville et la décision de créer ce fonds découle directement d’une recommandation de Chrystine Loriaux, membre de ce comité. «La décision prise par notre conseil de lui donner suite s’inscrit dans notre vision du développement de Blainville», insiste toutefois le maire.

Enfin, mentionnons qu’un compte rendu annuel sera remis à la Ville. Rédigé par la SODET, ce rapport indiquera les projets ayant été soutenus dans le cadre de l’entente et donnera un état succinct de la réalisation de chaque projet ayant bénéficié de l’aide de la Ville.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE

Concours restos de l'été
- PUBLICITÉ -
Top