- PUBLICITÉ -
En présence de Pauline Marois: Messier-Bugatti-Dowty inaugure sa nouvelle unité de fabrication à Mirabel

Parmi l’assistance

En présence de Pauline Marois: Messier-Bugatti-Dowty inaugure sa nouvelle unité de fabrication à Mirabel

C’est devant plus de 300 invités, des employés pour la plupart, que le président-directeur général de Messier-Bugatti-Dowty (Safran), Alain Sauret, a procédé à l’inauguration de la nouvelle unité de fabrication de trains d'atterrissage, à Mirabel.

Plus de 20 ans après l’ouverture de ses premiers locaux à Mirabel, Messier-Bugatti-Dowty vient ici mettre un terme à plus d’une année de travaux qui au final auront permis une extension de l’usine de quelque 9 000 mètres carrés, représentant un investissement global de 58 millions de dollars. «Cet investissement va nous permettre d’augmenter notre cadence. Il représente aussi une suite logique de notre évolution au Québec», a déclaré Stéphane Salvignol, directeur général de l’usine de Mirabel.

Parmi les invités se trouvait, entre autres, la première ministre du Québec, Pauline Marois, pour qui s’était la deuxième visite de l’usine, la première remontant à 2001, alors qu’elle était vice-première ministre du Québec et également ministre des Finances. «Je tiens d’abord à saluer les employés de Messier-Bugatti-Dowty. Pour leur intelligence particulière, leur professionnalisme et leurs compétences», a-t-elle débuté.

La première ministre du Québec a aussi rappelé l’apport majeur de Messier-Bugatti-Dowty, non seulement dans la région et la Ville de Mirabel, mais aussi sur tout le tissu industriel québécois. «Notre industrie aérospatiale est composée d’entreprises de calibre international, comme Messier-Bugatti-Dowty, qui peuvent compter sur une main-d’œuvre spécialisée, un réseau d’universités et de centres de recherche reconnus ainsi que sur l’appui d’organisations phares qui assurent la concertation de tous les acteurs du secteur. Je remercie Safran d’avoir choisi le Québec pour développer ses activités», a-t-elle affirmé.

Travaux d’expansion

Dans le cadre de ses travaux d’expansion et de modernisation, l’entreprise a pu compter sur l’appui du gouvernement du Québec, par l’entremise du ministère des Finances et de l’Économie, et d’Investissement Québec, qui lui a accordé une contribution non remboursable de 7,4 millions de dollars. Le gouvernement du Canada, via Développement économique Canada, a aussi accordé un prêt de trois millions de dollars, sans intérêt. «La présence d’acteurs clés dans la grande région de Montréal et l’appui des gouvernements québécois et fédéral ont été des éléments cruciaux dans notre décision de développer notre usine à Mirabel», a tenu à souligner M. Sauret.

Deux nouvelles lignes d’usinage sont en cours d’installation ainsi que des équipements industriels majeurs, tels que des machines à commande numérique et des équipements pour les procédés spéciaux. «Nous fournissons des pièces de structure de trains d’atterrissage pour les programmes Boeing 787 et Airbus A350, ainsi que pour d’autres avions comme les Airbus A320, A330 et A380. Cet agrandissement était devenu nécessaire afin de répondre aux besoins grandissants de nos clients», a quant à lui spécifié M. Salvignol.

Inaugurée en 1991, l’usine de Mirabel emploie actuellement 265 personnes. L’agrandissement de ses installations permettra la création de 60 nouveaux emplois d’ici les cinq prochaines années et la consolidation de 100 autres.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE
- PUBLICITÉ -
Top