- PUBLICITÉ -
Discussion autour d’une aile à Sainte-Anne-des-Plaines

Le président de la Cordev, Serge Langlois.

Discussion autour d’une aile à Sainte-Anne-des-Plaines

Chambre de commerce et d’industrie Thérèse-De Blainville

Mise sur pied afin de soutenir ou initier des projets axés sur l’amélioration de la qualité de vie des citoyens de Sainte-Anne-des-Plaines, la Corporation de développement de Sainte-Anne-des-Plaines, la Cordev, tenait, il y a quelques semaines, sa deuxième assemblée générale annuelle.

Or, la rencontre aura également permis aux dirigeants de dévoiler, à la trentaine de membres réunis pour l’occasion, la possibilité d’un éventuel partenariat avec la Chambre de commerce et d’industrie Thérèse-De Blainville.

Invité à élaborer davantage, le président de la Cordev, Serge Langlois, a confié que l’idée d’une permanence faisait son chemin depuis un moment maintenant.

«Il y a déjà eu deux associations à Sainte-Anne-des-Plaines, dans les dernières années, et les deux ont fini par tomber. Nous n’avons pas de permanence à la Cordev et les gens qui y siègent ont tous des commerces. Nous ne pouvons pas gérer et développer en même temps. Il nous faut donc trouver une façon d’assurer la pérennité et cimenter à long terme les bases de notre association», a-t-il fait savoir au lendemain de l’assemblée. D’où l’idée d’un partenariat avec la Chambre.

Une première rencontre entre les deux organismes a déjà eu lieu, question de mettre la table aux possibilités, alors qu’une seconde devrait se dérouler dans les prochaines semaines. Pour le moment, ce qui semble clair, c’est l’intention des parties de demeurer deux entités distinctes. «Peut-être pourrions-nous devenir un satellite de la Chambre, un peu à l’image de son aile jeunesse», a suggéré M. Langlois.

Du côté de la Chambre, la directrice générale Véronique Leblanc, sans trop vouloir s’avancer, compte tenu de l’état embryonnaire de la chose, a tout de même précisé qu’il n’était ici nullement question d’une fusion entre les deux organismes. «Les gens de la Cordev veulent garder leur couleur et leur identité. À partir de là, à nous de trouver un terrain d’entente», a-t-elle indiqué.

Soulignons que la Ville de Sainte-Anne-des-Plaines fait partie du territoire de la Chambre de commerce, au même titre que les autres villes de la MRC. Si le partenariat à être élaboré permettait à la Cordev de bénéficier de l’expertise de la permanence de la Chambre et de son réseau de gens d’affaires, en retour il offrirait à la Chambre l’opportunité d’encore mieux y représenter ses membres.

«Ça représente pour nous un beau défi et une belle façon de nous faire connaître davantage», a terminé Mme Leblanc. D’emblée, un éventuel projet d’entente sera soumis aux membres lors d’une assemblée spéciale.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top