- PUBLICITÉ -
Des travaux de 107 M$ pour améliorer les installations de l’aéroport de Mirabel

Le ministre Marc Garneau a tenu à annoncer cette aide du gouvernement fédéral dans le hangar de la compagnie Nolinor, à Mirabel.

Des travaux de 107 M$ pour améliorer les installations de l’aéroport de Mirabel

Échanges commerciaux à l’étranger

Pas moins de 107 millions de dollars seront investis afin d’améliorer le transport aérien de marchandises canadiennes vers les marchés étrangers et la logistique à l’Aérocité internationale de Mirabel que gère, pour le gouvernement fédéral, Aéroports de Montréal (ADM).

Au nom de son gouvernement, le ministre des Transports du Canada, Marc Garneau, était d’ailleurs de passage à Mirabel, dans le hangar de Nolinor, le mardi 3 septembre dernier, pour annoncer une contribution de 50 M$ à la réalisation des travaux à venir. ADM, responsable notamment de la gestion du parc aéronautique et industriel de Mirabel, contribuera à ce projet à hauteur de 57 M$.

Des échanges commerciaux à la hausse

Ce projet aidera à répondre à l’augmentation des exportations de marchandises canadiennes vers les marchés étrangers en dotant Mirabel d’installations mieux adaptées aux besoins des années 2020; celles en place datant de 1970.

Selon les données fournies sur place, les échanges commerciaux avec les marchés internationaux augmentent, et cela, même si les États-Unis constituent toujours le principal partenaire commercial du Canada. Ces échanges avec notre voisin du Sud se chiffraient, en 2018, à 741,4 milliards de dollars (437,6 milliards de dollars d’exportations et 303,8 milliards de dollars d’importations).

Par exemple, de 2015 à 2018, les échanges commerciaux avec l’Asie (à l’exclusion du Moyen-Orient) ont augmenté de 18,9 % pour atteindre 199,2 milliards de dollars. Ceux avec l’Union européenne sont en hausse de 19 % depuis 2015 et ont atteint, en 2018, 118,1 milliards de dollars.

Les travaux projetés

Plus précisément, selon le communiqué de presse publié à l’occasion de cette conférence de presse, les travaux permettront d’agrandir l’aire de trafic principale et de la convertir en aire de trafic servant au transport de fret, et d’améliorer le réseau routier du secteur pour faciliter l’accès à la nouvelle aire de trafic consacrée au transport du fret.

Les travaux à venir visent, en outre, à augmenter la capacité de l’aire de stationnement des aéronefs, et à construire une aire d’entreposage d’une superficie de 20 000 m2 qui sera consacrée au transport aérien de marchandises et à la logistique. Le seul coût de construction de ces nouveaux entrepôts est estimé à 40 M$.

«On veut l’améliorer non seulement pour que ça bénéficie à toutes les entreprises présentes sur le site, mais pour en attirer d’autres qui feront rouler l’économie de la grande région de Mirabel» , n’a pas caché le ministre Marc Garneau au sujet de cet investissement dans cette zone où œuvrent déjà des compagnies telles que Nolinor, Cargojet, FedEx et UPS.

De son côté, le maire de Mirabel, Jean Bouchard, montré satisfait de cette autre bonne nouvelle qui va contribuer, estime-t-il, à faire de sa ville un «leader mondial de plus en plus incontournable» dans les domaines de l’aéronautique et de la logistique. «Nous sommes extrêmement fiers et enthousiastes de cet investissement majeur qui servira de levier à l’expansion continue du site aéroportuaire» , a d’abord tenu à signaler M. Bouchard.

«Toute l’effervescence qui règne à l’Aérocité internationale de Mirabel témoigne du fait que son potentiel est de plus en plus reconnu. Tous constatent maintenant que les retombées que ce site génère, et qu’il est susceptible de générer, dépassent largement les frontières de notre municipalité» , d’ajouter celui-ci.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top