- PUBLICITÉ -

Marcel Tétreault, Nick Malorni, Rui Cabral, Éric Deconninck, Margoth Llanos, Karine Lacasse, Nicolas Girard et Marc-André Raymond se réjouissent tous de ce Grand Prix Marius-Fortin – Performance globale remporté par Abipa Canada au Gala Les Mérites STIQ.

François Boucher, vice-président exécutif de Kinova, accepte ce Mercure que lui a remis Alexandre Faria, vice-président, région du Québec d'Exportation et développement Canada.

Des honneurs pour Abipa Canada et Kinova

Deux entreprises de Boisbriand ont vu leur travail être récompensé de belle façon ces dernières semaines alors que Abipa Canada a remporté le Grand Prix Marius-Fortin – Performance globale au Gala Les Mérites STIQ et que Kinova a raflé un Mercure au Gala des Mercuriades.

Dans un premier cas, le Gala Les Mérites est organisé aux deux ans par STIQ (Sous-Traitance industrielle Québec), une association multisectorielle d’entreprises québécoises qui a pour mission d’améliorer la compétitivité des chaines d’approvisionnement manufacturières afin de favoriser l’essor de l’économie du Québec. Le concours, lui, récompense des entreprises s’étant illustrées par leurs pratiques d’affaires exemplaires, dans différentes catégories.

Pour ce qui est du Gala des Mercuriades, il est initié par la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et se veut le plus prestigieux concours d’affaires du Québec. Depuis 1981, il célèbre chaque année «l’innovation, l’ambition, l’entrepreneuriat et la performance des entreprises d’ici, tant au sein des PME que chez dans les grandes entreprises».

Un Grand Prix pour Abipa Canada

Tout d’abord, au mois de mars dernier, Abipa Canada, une entreprise aéronautique située sur l’avenue des Grandes Tourelles, à Boisbriand, qui usine et assemble des pièces de moteurs d’avions, des pièces de trains d’atterrissage et des pièces de structures d’avions, a donc mis la main sur le Grand Prix Marius-Fortin – Performance globale à ce huitième Gala Les Mérites STIQ.

Plus précisément, le jury a voulu récompenser l’excellence des pratiques d’affaires d’Abipa en gestion des ressources humaines, en amélioration continue et en innovation, ainsi que pour sa croissance soutenue et sa transition vers l’industrie 4.0 amorcée il y a environ cinq ans pour rivaliser sur la scène mondiale, et cela sans perdre un seul emploi localement.

«Sans transformation, notre chiffre d’affaires aurait chuté de 50 %, Nous avons plutôt généré une croissance organique de 40 % en 2017. Nous nous attendons à répéter l’exploit en 2018 et à doubler nos ventes d’ici 2020», de se féliciter Jean Blondin, président d’Abipa Canada, précisant que le carnet de commandes de son entreprise dépasse les 100 M $ pour les deux prochaines années seulement.

Un Mercure pour Kinova

De son côté, Kinova a mis la main sur l’un des Mercure attribués lors du 39e gala Les Mercuriades tenu au mois d’avril dernier à Montréal, plus spécifiquement celui de la catégorie »Développement des marchés internationaux EDC, volet PME». L’entreprise, basée sur le boulevard de la Grande-Allée, à Boisbriand, est considérée comme l’un des chefs de file mondial en robotique d’innovation en mettant la robotique d’assistance au service des personnes vivant avec une mobilité réduite aux membres supérieurs.

Le Mercure de cette catégorie récompense une stratégie d’exportation ou d’investissement direct à l’étranger qui a permis le développement d’un marché à l’international, et développé à l’extérieur des frontières canadiennes. Dans le cas de Kinova, aussi reconnue pour son bras robotisé d’assistance JACO, on parle plus précisément de la poursuite de son développement vers les marchés chinois et américains, après l’ouverture d’un bureau en Allemagne en 2017.

Array
- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours 3 BBQ !
- PUBLICITÉ -
Top