- PUBLICITÉ -
Caisses Desjardins Thérèse-De Blainville: une année record

Le président du conseil d’administration, Gilles Pilon, et le directeur général, Joé Bélanger.

Caisses Desjardins Thérèse-De Blainville: une année record

La Caisse Desjardins Thérèse-De Blainville a dévoilé ses résultats de la dernière année à ses membres en la qualifiant d’exceptionnelle, une performance jamais égalée qui se traduit par une croissance de sa rentabilité, mais aussi, affirment ses dirigeants, de la satisfaction des clients.

L’année 2011 a été marquée par de nombreux changements, comme le déménagement du siège social sur le boulevard Labelle. Ce transfert a permis d’étendre les heures d’ouverture et de rendre plus facile l’accès aux services, ce qui s’est traduit par une clientèle satisfaite et très satisfaite à plus de 90 %, selon les chiffres annoncés lors du point de presse.

Voilà des résultats qu’énonçaient avec une certaine fierté les représentants de la Caisse, dont le président du Conseil d’administration Gilles Pilon : «C’est une performance exceptionnelle, donnant de résultats plus élevés, malgré la situation économique».

D’autres nouveautés se sont ajoutées, comme l’ouverture d’un point de service dans le quartier Fontainebleau, à Blainville, le réaménagement d’autres succursales et l’utilisation du Web pour la diffusion de certains évènements, comme  l’ouverture des nouveaux bureaux ou l’Assemblée générale annuelle. «On veut rendre l’aspect financier plus accessible aux gens, faire en sorte que ça les intéresse», de spécifier le président du CA.

La Caisse a donc enregistré, en 2011, un volume d’affaires de 2,2 milliards de dollars, une hausse de 5,4 % comparativement à l’an dernier. Elle a également dépassé le cap du milliard d’actifs, une hausse annuelle de 8,5 % qui lui permet d’atteindre la somme de 1 030 965 000 $. Voilà qui fait de la Caisse Desjardins Thérèse-De Blainville la plus importante de la région, mais également l’une des plus importantes au Québec.

On note aussi une progression de 43,3 millions du portefeuille de prêts ainsi qu’une augmentation du volume de l’épargne traditionnelle de 66,7 millions. Ce sont 13 millions d’excédents nets ou de trop perçus qui ont été enregistrés, ce qui représente des ristournes individuelles de l’ordre de 2 650 000 $. Le projet de partage prévoit également le versement de 150 000 $ pour le Fonds d’aide au développement du milieu.

«Nous sommes fidèles à notre mission; nous avons investi 500 000 $ en cinq ans dans la communauté; un travail énorme est fait pour aider plusieurs causes», a déclaré Gilles Pilon. Plusieurs secteurs sont ciblés, comme le décrochage scolaire, les aînés et l’éducation.

Le Réseau des Caisses a connu, de manière générale, une bonne année. Les résultats de la Caisse Thérèse-De Blainville sont liés aussi à la richesse du secteur. «Ce qui augmente aussi le niveau de compétition qui demande de redéployer des stratégies précises pour augmenter notre flexibilité», précise le directeur général Joé Bélanger.

Ce dernier attribue d’ailleurs une partie de leur succès à l’expérience qui est vécue par les membres, notamment dans leur nouvel emplacement, en leur donnant accès à de l’expertise, des services et en restant en contact avec eux.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top