- PUBLICITÉ -
Rosemère, AGAR, budget, Eric Westram, maire,

Le maire de Rosemère, Eric Westram

«Ça prend du courage pour être entrepreneur»

Le maire Westram au Dîner de l’AGAR

L’Aile des gens d’affaires de Rosemère (AGAR) et son président Jessy Turcotte accueillaient le maire Eric Westram, le jeudi 28 janvier, dans le cadre de son dîner traditionnel de début d’année, un événement au cours duquel la présentation du budget municipal demeure un prétexte pour relancer les activités de l’organisme affilié à la Chambre de commerce et d’industrie Thérèse-De Blainville (CCITB).

Ce budget, on le sait, a été adopté à hauteur de  33 017 900 $ (une majoration de 1,8 % par rapport à 2020) et déposé en décembre dernier, alors qu’on annonçait un gel des taxes et de la tarification pour 2021, tant pour les secteurs résidentiels que commercial. On a néanmoins décortiqué la chose dans ses moindres détails, dans une formule que l’on s’est efforcé de rendre conviviale, alors que sévit cette pandémie qui empêche les vrais contacts humains.

C’est donc de façon virtuelle que cette présentation s’est déroulée, alors que le maire Westram et la conseillère Melissa Monk, responsable des dossiers financiers à la table du conseil, ont livré le tout sur le ton de la conversation, avant de répondre aux questions de l’auditoire.

Auparavant, celui-ci avait été réparti en différentes cellules virtuelles, à l’intérieur desquelles se retrouvaient un certain nombre de participant appelés à discuter entre eux, dans une dynamique de réseautage. Chacun a pu s’exprimer sur les difficultés rencontrées durant la dernière année, mais on a aussi eu l’idée de demander aux convives d’identifier malgré tout un bon coup ou un événement heureux survenu dans le contexte que vous savez.

«Merci de participer à nos activités», exprimait le président Turcot, ajoutant que «la force de l’AGAR réside dans le dynamisme de ses membres et les efforts communs à mettre sur pied de beaux projets collectifs qui permettent de faire rayonner la communauté d’affaires.»

Ça prend un rêve…

Dans leur présentation commune du budget 2021, Mme Monk et M. Westram se sont dits sensibles aux difficultés rencontrées par les commerçants et les gens d’affaires, au cours des derniers mois, assurant tout un chacun du support indéfectible de la Ville, avec les moyens mis à la disposition d’une administration municipale, bien sûr, tels la promotion active de l’achat local et le reports des paiements de taxes.

«C’est aussi mon rôle, d’ajouter le maire, d’attirer de nouveaux commerçants chez nous, en leur faisant valoir les avantages qu’ils y trouveraient»,

a répondu le maire à l’un des convives qui se questionnait à propos des locaux qui demeureront malheureusement vacants quand cette crise sera derrière nous. Le taux de taxation est l’un de ces avantages dont parlait le maire, mais aussi le positionnement de Rosemère et sa réputation, qui pourraient attirer les gens de différents styles de commerces et de différents segments d’affaires.

«Ça prend un rêve, mais ça prend aussi du courage pour être un entrepreneur», a souligné le maire Westram en conclusion de cet événement, en évoquant évidemment le contexte particulier de la dernière année : «Je vous dis bravo pour votre investissement personnel et pour le courage que vous avez. Certains d’entre vous ont su se renouveler. Vous avez démontré que vous résilients et c’est dans l’adversité qu’on reconnaît les champions.»

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top