- PUBLICITÉ -
Boisbriand: District 23

Pour Marlene Cordato

Boisbriand: District 23, un complexe d’affaires de 50 M$

Un important complexe d’affaires de six édifices à bureaux, pouvant accueillir jusqu’à 1 500 travailleurs, sera construit à des coûts dépassant les 50 millions de dollars d’ici 2020, à Boisbriand. Élaboré en y intégrant un véritable milieu de vie, District 23 pourrait même devenir le nouveau pôle d’affaires de la couronne nord.

C’est évidemment ce que souhaitent ses promoteurs, Francis Charron, président de Bâtimo, et André-Pierre Trottier, de la firme Trottier Comptables Professionnels Agréés. Un partenariat auquel s’ajoute Marc Dubuc, président d’EMD Construction, dont la firme assurera la construction des travaux.

Ils ont dévoilé leur projet lors d’un déjeuner réunissant plus d’une centaine de gens d’affaires, au Club de golf Hillsdale, mercredi matin. Il s’agit d’un concept unique, selon eux, qui a d’ailleurs été récemment consacré «Investissement de l’année» par le Regroupement des gens d’affaires de Boisbriand (RGAB).

«Étant nous-mêmes des entrepreneurs en pleine dynamique d’affaires, nous sommes déterminés à nous démarquer sur l’échiquier de l’agglomération métropolitaine», ont fait savoir les promoteurs.

Au‑delà des espaces à bureaux, où l’on souhaite créer un cadre d’affaires favorisant l’optimisation de la productivité, il y a l’idée d’offrir une qualité de vie exceptionnelle aux travailleurs. Les promoteurs ont pensé à tout: variétés de surfaces pour bureaux d’affaires, allée végétale entre les tours à bureaux, terrasse sur le toit, garderie à distance de marche, restauration de classe, stationnements intérieurs, espaces à vélos, variétés de surfaces pour bureaux d’affaires.

«District 23, c’est un modèle de construction ultrafonctionnel et humanisé», a annoncé d’entrée de jeu Denis Leclerc, vice-président aux affaires du projet. «C’est un complexe de nouvelle génération. Fini le stress et le temps perdu dans les embouteillages. Quant à la garderie, elle sera juste en face. Grâce aux plaisirs récréatifs à proximité, ce sera aussi pour vous le temps de vivre», a‑t‑il indiqué.

L’endroit est tout indiqué pour les gens d’affaires, selon Francis Charron, qui considère le secteur comme le pôle d’affaires de la couronne nord. «Je peux vous confirmer que c’est une région très dynamique. Lorsqu’on regarde les statistiques, on voit que les prochaines années seront incroyables», a assuré M. Charron.

À en juger par le sourire éclatant de la mairesse Marlene Cordato, malgré l’heure matinale, District 23 constitue une très bonne nouvelle pour sa ville. «À Boisbriand, le développement commercial et industriel représente 50 % des revenus et 25 % de l’évaluation totale. On est choyés d’avoir des projets comme cela», reconnaît‑elle.

De plus, le concept du District 23 saura intéresser la génération Y, croit‑elle. «Le gestionnaire de demain voit d’abord la qualité de vie. Or, ce projet a été conçu pour répondre aux besoins de la nouvelle génération

Les promoteurs estiment qu’à terme, des retombées socio-économiques évaluées à plus du double de l’investissement initial de 50 M$ rejailliront sur Boisbriand et les villes avoisinantes.

La phase I du projet devrait être prête le 1er juillet. Les promoteurs se donnent un échéancier de sept ans pour compléter le projet. Ils comptent d’ailleurs établir leur entreprise respective sur place.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top