- PUBLICITÉ -
Bientôt le Domaine des Châteaux de Brisach

(Photo Michel Chartrand)

Bientôt le Domaine des Châteaux de Brisach

Lorraine

Le territoire de la ville de Lorraine sera pleinement développé dans un très proche avenir, puisque les lots obtenus des entreprises Roger Pilon recevront de toutes nouvelles constructions domiciliaires de prestige, ce développement portera le nom de Domaine des Châteaux de Brisach.

Le maire Boniface Dalle-Vedove annonçait donc le début du développement des rues qui desserviront la première phase de ce dernier chantier, qui comptera 42 terrains à développer.

Sachez que les trois-quarts des terrains de cette première phase devront être construits avant que l’on entame la seconde partie, laquelle comportera encore 25 lots, mais il semble que l’engouement pour ce secteur voisin de la forêt du Grand-Côteau assure déjà l’entrepreneur Raymond Junior Courtemanche d’une demande plus grande que l’offre.

Il y aura donc une circulation lourde inhabituelle, au nord-ouest du boulevard De Gaulle, puisque les travaux de cette première phase se mettront en marche dès la mi-mai et sachez que cet ultime développement serait le plus rentable pour la ville, aux dires du maire.

Les premiers permis de constructions résidentielles seront émis avant la fin du mois de juillet, et le maire d’alléguer que «les personnes désireuses de se faire construire la maison de leur rêve pourront enfin choisir Lorraine, une ville paisible qui place l’environnement au cœur de son développement.»

On ajoutera aux propos du premier magistrat qu’on procèdera à l’enfouissement de tous les services, selon la particularité de la municipalité. Qui plus est, un arboriculteur a planifié le nécessaire déboisement, afin d’évaluer l’essence des arbres et en assurer une récupération à 95 %. Ainsi, près de 300 arbustes ont été mis en jauge pour réutilisation dans les espaces publics et le bois dur a été récupéré pour la fabrication de meubles. Le bois mou ira dans les foyers et les végétaux seront transformés en compost.

On se remémorait avec amusement qu’en 1980, une évaluation de 85 000 $ paraissait outrancière, comparativement à un marché résidentiel médian de 55 000 $. Or, les évaluations de ces nouvelles habitations éminemment luxueuses varieront entre 750 000 $ et 1 700 000 $, ce qui constituera un très fort revenu de taxation pour la ville.

Des toits verts avec terrasse coifferont ces petits châteaux qui auront une véritable forêt urbaine pour parc municipal et il appert que ces nouveaux résidants ne souffrent aucunement de la crise financière et que les lots à venir constituent déjà une liste de demandes.

Ces modèles cossus sont d’ailleurs visibles sur le site [www.constructionbonzaï.com], et les gens sérieux peuvent communiquer au 514-567-7598, tout comme vous pouvez voir les concepts des Productions Bel-Co sur le [www.bel-co.com], lesquels répondent aussi au 450-963-9337.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top